aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Manifestation contre le traité européen: Mélenchon veut faire "changer d'avis" François Hollande

le Dimanche 30 Septembre 2012 à 06:24
Par Sylvie Johnsson

"De partout, on nous annonce des délégations, on aura une très belle manifestation" © Radio France - Nathanaël Charbonnier

Dans le sillage du Front de gauche, une soixantaine d'organisations appellent à manifester ce dimanche après-midi dans Paris contre l'"austérité permanente" en Europe et la ratification prochaine du traité budgétaire européen par le Parlement. Les organisateurs attendent "plusieurs dizaines de milliers de personnes".

Ils vont marcher de la place de la Nation à la place d'Italie. Un cortège de leaders et militants du Front de gauche et du NPA, de syndicats dont l'Union syndicale Solidaires et plusieurs branches de la FSU ou de la CGT, dont l, et des associations comme Attac, Copernic, le DAL, la Cimade, Act Up Paris... 

"On pense qu'on aura une très belle manifestation. C'est elle qui donnera le "la" au gouvernement de la nature de rentrée parlementaire", affirmé vendredi Jean-Luc Mélenchon.

Et le coprésident du Parti de gauche estime que "oui, François Hollande peut changer d'avis, à condition qu'on lui fasse comprendre à quel point il est périlleux de rester dans la position qui est la sienne.

  Dans un texte préparé pour cette manifestation, les organisateurs considèrent que ce traité "entraîne toute l'Union dans une spirale dépressive qui risque de généraliser la pauvreté. Ce serait un recul sans précédent depuis la Seconde guerre mondiale".

Jean-Luc Mélenchon veut montrer que la vraie gauche, c'est lui : décryptage Grégoire Lecalot  

Lecture
 
Partager
Par Sylvie Johnsson
5
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Hollande n'a vraiment pas inventé le fil à couper l'eau chaude. Signer un traité de Sarkozy, là c'est franchement la goutte d'eau qui met le feu au vase.
Avatar de anonyme
La soupe est bonne Mélencon?
Avatar de anonyme
Anne Onyme (anonyme),
"Les questions européennes intéressent peu", selon Grégoire Lecalot: là est le problème, car c'est bien l'Europe via ses "institutions" et satellites de tout poil mais pas démocratiques (sauf le Parlement Européen dont le rôle est purement consultatif et jamais contraignant...) qui impulse cette rigueur funeste appelée à faire dégringoler tous les membres de cette Union dans une spirale désespérante que François Hollande cautionne par ...timidité, inexpérience, bêtise, trahison de son camp??? Il aurait fallu savoir dire franchement M... à Mme Merkel pour lui faire comprendre que les non Allemands ne sont pas en état de suivre la Germanie sur le terrain d'une rigueur qui n'est pas vertu ailleurs que chez elle, mais plutôt suicide collectif! Hélas...
Avatar de anonyme
Airportcrash (anonyme),
Je doute fort que Mélenchon puisse faire changer d'avis à Hollande puisqu'il n'en a pas, d'avis, sur rien, et dans tous les domaines.
aller directement au contenu