aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Yannick Jadot : "Si ce gouvernement devient celui du conservatisme productiviste, le divorce avec les Verts se fera vite"

le Vendredi 31 Août 2012 à 08:15
  • 4 commentaires
  • Pas encore de votes

Invité de France Info, Yannick Jadot, député européen d'Europe Ecologie Les Verts (EELV), est revenu sur le nucléaire et le gaz de schiste, points de friction entre le gouvernement et son mouvement. Le député en a profité, au passage, pour dénoncer le manque d'innovation des entreprises du Medef, "l'un des patronats les plus conservateurs d'Europe".

{iframe|daily|259.875|462|xt6cfv}

Yannick Jadot, député écologiste : " Si ce gouvernement devient celui du conservatisme... © FranceInfo

Pour Yannick Jadot, la ligne à tenir pour le gouvernement est claire : sur les dossiers sensibles du nucléaire et du gaz de schiste, il ne faut pas "se réfugier dans les vieilles recettes ou dans le conservatisme"

"Il y a une compétition incroyable aujourd'hui entre Chine et Etats-Unis sur les énergies renouvelables, donc il ne faudrait pas que la France choisisse le minitel, le nucléaire et le Concorde".

Les récentes déclarations faites par Arnaud Montebourg, qui parlait du nucleaire comme d'une "filière d'avenir" ont soulevé un tollé du côté des Verts, et déclenché une avalanche de réactions chez les députés écologistes. Yannick Jadot  rappelle : "Quand Arnaud Montebourg faisait sa primaire, il avait dit : il faut lever le tabou sur le prétendu faible prix de l'electricité nucléaire, que cette énergie devienne un horizon dépassable. Il serait bon qu'il continue à avoir ce langage de vérité. Entre temps, il est devenu ministre. Peut-être qu'après sa sortie sur PSA cet été, il veut donner des gages au Medef ?... "

Un Medef en manque d'entreprises innovantes

Justement, le député est également revenu sur l'organisation patronale de Laurence Parisot, estimant le Medef "parfois assez peu représentatif des entreprises de ce pays, notamment celles qui innovent : on a souvent, à travers le Medef, l'un des patronats les plus conservateurs d'Europe, jouant essentiellement les privilèges des entreprises du CAC 40 plutôt que les PME qui sont l'avenir de notre industrie en France".

La question du gaz de schiste semble, elle, clarifiée après l'entrevue des Verts jeudi avec le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault qui a donné des gages sur ce dossier :

"Le  dossier du gaz de schiste ne sera pas réouvert, pour une bonne raison : il existe une seule technique d'extraction, et elle est très polluante, avec des conséquences sur la santé. Le patron de Total, lui, n'en a rien à faire des pollutions : il a pour principal objectif les hydrocarbures, les énergies fossiles et les dividendes de ses actionnaires". 

Yannick Jadot maintient : "On n'a pas connu de révolution industrielle sans révolution énergétique, c'est un cap qu'il faut qu'on arrive à prendre, comme les Chinois, comme les Allemands".

Selon le député, la France compte 120.000 emplois attribués au nucléaire pour 80% de notre électricité, contre l' Allemagne qui attribue 400.000 emplois sur les énergies renouvelables pour 20 % de son électricité : "Quel choix doit on faire pour l'emploi et les PME ?" demande Yannick Jadot.

"Il y a de  l'inquiétude chez les Ecologistes, que ce soit de l'écologie associative ou politique : quand on fait le choix de la participation à un gouvernement, c'est sur les actes qu'on doit prendre des positions. Si la politique décidée par ce gouvernement devrait être la réouverture du gaz de schiste ou poursuivre l'investissement sur le nucléaire, il est évident que cela poserait la question de notre participation".

4
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
finalement sur les vrai enjeux du 21ème siècle il n'y a pas de différences entre ump et ps : sur l'energie on continue à promouvoir des énergies du passé sans voir les investissements collossaux que font les usa et la chine dans les renouvelables, sur le réchauffement climatique, la protection de la biodiversité, la promotion d'un nouveau système de developpement et sur la transition énergétique idem. Nous avons des élites politiques qui entrent dans l'avenir avec les idées du passé. ils sont désespérant de conservatisme.
Avatar de anonyme
Je sais pas si ce Mormon a vu leur résultat aux élections pour essayer de nous faire peur...1,5%!
Avatar de anonyme
thierry (anonyme) @ Drago (anonyme),
1.5 pour Joly mais pas pour eelv qui a fait 5.5% aux législatives et 13% aux régionales. Eva Joly était une erreur de casting mais la vrai audience des écolos c'est 5 à 10%.
Avatar de anonyme
Dissard (anonyme),
Très bien mais l'énergie libre et décentralisée est toujours ignorée et pourtant le 21eme siècle ne se fera pas sans elle. La France est toujours à la traine !
aller directement au contenu