aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Valérie Pécresse : "Nicolas Sarkozy a protégé les Français pendant la crise"

le Mercredi 27 Juin 2012 à 08:15
  • 13 commentaires
  • Pas encore de votes
(Ré)écouter cette émission Bientôt disponible

L'ancienne ministre du Budget défend le bilan du quinquennat qui vient de s'achever. Elle dénonce en revanche le coup de pouce au Smic et les dépenses du nouveau gouvernement socialiste.

{iframe|daily|259.875|462|xrsr1s}

Valérie Pécresse : "Nicolas Sarkozy a protégé les Français pendant la crise" © FranceInfo

Pouvoir d'achat  

L'ancienne ministre du Budget défend le bilan du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Elle affirme que le pouvoir d'achat "a augmenté pendant tout le quinquennat de Nicolas Sarkozy.  Nicolas Sarkozy a protégé les Français pendant la crise, durant cinq ans". Valérie Pécresse ajoute : "Je me sens comptable du bilan économique de la France jusqu'au jour de notre départ, c'est-à-dire jusqu'au 6 mai ; et je ne me sens pas comptable du tout des 20 milliards de dépenses que M Hollande a annoncé depuis le 6 mai".

SMIC

Au sujet du Smic, qui a reçu un coup de pouce limité de la part du nouveau pouvoir socialiste, Valérie Pécresse explique pourquoi il n'y a pas eu du tout de coup de pouce pendant le quinquennat Sarkozy : "Si vous n'avons pas augmenté le Smic, ce n'est pas parce que nous n'étions pas généreux [...] c'est simplement parce que le comité d'économistes que nous avions mis en place, nous a dit cinq années de suite +il ne faut pas donner de coup de pouce au Smic parce qu'on va détruire de l'emploi+".

France-Allemagne

Alors que Angela Merkel et François Hollande s'opposent sur les moyens de relancer la croissance dans la zone euro, Valérie Pécresse estime que "l'important c'est que nous retrouvions l'harmonie franco-allemande qui régnait du temps de Nicolas Sarkozy [...] on ne peut pas aller voir les Allemands et leur dire +nous ne ferons aucun effort de discipline budgétaire [...] en revanche, nous vous demandons de payer nos dettes+".

L'UMP et ses valeurs  

Valérie Pécresse revient sur le débat sur les valeurs qui s'est engagé à l'UMP. Elle commence par rappeler qu'elle est "totalement hostile aux alliances avec le Front National". En revanche, "je pense que nous sommes de droite, c'est-à-dire assumer nos valeurs [...] la liberté d'entreprendre [...]  nous sommes pour l'autorité [...] la responsabilité".    

13
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Patanchon jean pierre (anonyme),
elle et ils n'ont aucune honte , cele parait a peine croyable , comment peut-on défendre un tel bilan !!!!!!! avec autant d'arogance
Avatar de anonyme
gaston (anonyme) @ Patanchon jean pierre (anonyme),
L'arrogance et le cynisme est le fond de commerce de la droite actuelle , on a jamais une équipe aussi mauvaise en politique , résultat des choix de sarkozy , quand on est médiocre on ne peu faire que du médiocre et c'est ce qu'ils ont fait pendant 5 ans jusuq'a ce que le peuple les mettent hors d'état de nuire , puisque ils n'ont heureusement plus aucune responsabilité nulle part ouuuf
Avatar de anonyme
Odephine (anonyme),
Que Monsieur Greg se rassure comme il peut, la politique de "casse sociale" dont il parle et qui n'a pas eu lieu pourrait bien être en ordre de marche aujourd'hui. Mais la vraie question est la suivante: sous couvert de "normalité" et de "progressisme", la pilule sera t-elle plus facile à avaler?
Avatar de anonyme
Electron libre (anonyme),
Elle ose défendre son bilan... ils n'ont peur de rien à l'UMP
aller directement au contenu