aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Xavier Bertrand dit-il vrai sur les heures supplémentaires ? Noël Mamère dit-il vrai sur son vote de confiance ?

le Samedi 7 Juillet 2012 à 08:15
  • 10 commentaires
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 4 (2 votes)

L'ancien ministre du Travail affirme que la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires va coûter quelques centaines d'euros par mois aux salariés concernés. L'écologiste Noël Mamère affirme mardi matin qu'il ne votera pas la confiance à Jean-Marc Ayrault. Vrai ou faux ? Réponse ici.

Noël Mamère et Xavier Bertrand, dont les propos sont passés par Gérald Roux à la moulinette du "Vrai du faux" © Radio France - Nathanaël Charbonnier - Gilles Halais

"Quelques centaines d'euros par mois" perdus par salarié

Alors que le nouveau gouvernement a annoncé la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires, l'ancien ministre du Travail réagit sur France Info mercredi matin. Xavier Bertrand déclare notamment : "Pourquoi les punir, ces salariés qui font des heures supplémentaires ? Dans les entreprises de plus de 20 salariés, ils sont sept millions qui vont perdre quelques centaines d'euros par mois", du fait de la fin du dispositif mis en place en 2007 par la loi Tepa.

Faux

Le gain de pouvoir d'achat a été en moyenne de 450 euros par an pour les salariés qui ont fait des heures supplémentaires et qui ont bénéficié de la défiscalisation. Ce chiffre provient du rapport parlementaire rendu il y a six mois par les députés UMP Jean-Pierre Gorges et PS Jean Mallot. On est donc loin de plusieurs centaines d'euros par mois, comme l'affirme Xavier Bertrand.

Noël Mamère affirme le matin qu'il ne votera pas la confiance

Invité de France Info, à quelques heures du discours de politique générale de Jean-Marc Ayrault, Noël Mamère se démarque du groupe Europe Ecologie-Les Verts qui va voter la confiance à l'Assemblée nationale. "Pour moi, à l'heure où je vous parle, à 8h21 très exactement, je n'ai pas l'intention de voter la confiance au gouvernement".

Noël Mamère vote la confiance le soir même

Le député maire de Bègles vote la confiance en début de soirée. Mais en faisant sa déclaration le matin sur France Info ; il a créé un petit "buzz" qui lui a permis de se faire entendre. Dans le collimateur de Noël Mamère mardi matin, il y avait Astrid, un réacteur nucléaire de 4e génération qui fonctionne au plutonium recyclé. Noël Mamère veut des engagements du gouvernement sur la suspension de ce projet pour voter la confiance.

Dans la journée, après avoir fait la Une de plusieurs sites d'information, Noel Mamère obtient  deux assurances. La ministre de l'Ecologie Delphine Batho va recevoir les parlementaires écologistes et le cabinet du Premier ministre s'engage à ce que la question d'Astrid soit introduite dans la conférence environnementale de septembre prochain.

10
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
mon mari dans la restauration est assujetti à 169 h mensuelles et fait selon les mois entre 14 et 17 h supplémentaires ce qui lui donne entre 440 et 540 e défiscalisées par mois., ses deux seconds aussi. Il est chef de cuisine et travaille à fond depuis ses 16 ans. son patron veut créer des emplois mais a un mal fou a recruter. les heures sup défiscalisées ont été un réel avantage pour le personnel de restauration qualifié..
Avatar de anonyme
Schneider (anonyme),
La pratique des heures "sup" n'a pas attendu la création de cette loi. Du temps de Jospin le compte dépassait le milliard d'unités contre 700 millions / an aujourd'hui. La vitalité économique à bien plus d'influence sur le sujet qu'une exonération fiscale en pleine crise.
Avatar de anonyme
je suis une mère isolée. Les HS me permettent de joindre les deux bouts avec mes trois enfants. leur perte entrainera immanquablement une perte de mon pouvoir d'achat et des difficultés supplémentaires. A mon sens, cette suppression augmentera davantage aussi le travail "au noir".
Avatar de anonyme
Définitions Web de plusieurs: Un certain nombre, un nombre indéfini supérieur à un et le plus souvent à deux 4,5 rentre donc dans la définition donc un "faux" catégorique est inapproprié.
aller directement au contenu