aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Le coup de pouce de Cohn-Bendit à Eva Joly

le Jeudi 15 Mars 2012 à 00:11
Par Cécile Quéguiner

Alors que la candidate d'EE-LV est tombée à 1% dans les sondages, alors qu'elle semble plus que jamais isolée dans son camp, Dany Cohn-Bendit est venu la soutenir en meeting à Strasbourg.

L'arrivée bras-dessus bras-dessous a fait son petit effet, au Palais des fêtes de Strasbourg. Eva Joly, la candidate d'Europe Ecologie Les Verts, flanquée de Dany Cohn-Bendit et José Bové. Deux derniers atouts, pour celle qui s'est présentée comme la "seule candidate à porter la vision de l'Europe fédérale". Atout de taille. Daniel Cohn-Bendit ne s'est jamais privé d'exprimer ses doutes quant à cette candidature. Son soutien n'en paraît que plus sincère, même s'il semble ne plus y croire beaucoup. "Je voudrais sincèrement remercier Eva d'avoir pris sur elle d'être candidate", a-t-il déclaré.

Il n'empêche, forte de l'appui de celui qui avait porté Europe Ecologie-Les Verts à 16,3% aux élections européennes de 2009, Eva Joly fait de l'Europe sa carte maîtresse. Attaquant tour à tour François Bayrou, ex-européen, converti au "produire et consommer français", Mélenchon qui "ne croit pas à l'Europe", ou les socialistes pour qui c'est "un non sujet". 

"Il y aura bien un bulletin Eva Joly" le 22 avril

Le sujet sera t-il suffisamment proteur pour inverser la tendance ? Eva Joly a chuté à 1% dans le sondage CSA de ce mercredi, après avoir stagné à 2-3. Au point que la veille, Noël Mamère s'interrogeait sur l'intérêt de maintenir sa candidature. Réponse de l'intéressée à Strasbourg : "Il y aura bien un bulletin Eva Joly [car] qui d'autre parle de l'Europe et de la préservation du grand hamster en Alsace ?"

 

Par Cécile Quéguiner
4
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
isacoruña (anonyme),
Bien, j'adore Cohn-Bendit,il est un homme très bon politique.
Avatar de anonyme
nano (anonyme),
Mme Joly est une personne fort compétente et très sympathique. Cependant nous sommes appelés à choisir un(e) président(e). Si EELV sait pertinemment (et nous aussi) qu'elle n'a aucune chance d'accéder à ce poste, quelle est donc la démarche ? Peser au second tour ? Là, on peut en douter et du coup, se demander si le mouvement écologiste ne s'est pas tiré une balle dans le pied. Soyons persuadés qu'au-delà de leurs programmes, les personnalités ont une réelle importance dans cette campagne. Ainsi, si EELV s'était choisi un(e) autre candidat(e), quel aurait été le score du parti ? On pourrait imaginer un tout autre scenario, avec d'autres candidats : Juppé, DSK, papa Le Pen, Daniel CBD, Laurent,… Ça aurait donné quoi au niveau des sondages ? La donne serait différente, non ? Alors pourquoi Eva Joly ? Pour que la politique écologiste ne soit pas au programme ? Bizarre.
Avatar de anonyme
Denis Laygon (anonyme),
Le PS devrait se mefier. Si elle fait vraiment 1%...en 2017, les Verts se choisiront un candidat "People"...qui menacera la présence de gauche au second tour
Avatar de anonyme
Bonsensprèschezvous (anonyme),
Les Verts ont été piégés par la confusion entre l'objectif réel d'une présidentielle (élire UN président) et des législatives (avoir un groupe parlementaire). User du premier pour atteindre le second n'est pas nécessairement la solution. L'électeur veut d'abord un président. Dany C.-B. avait raison sur ce point. Et la nature de l'électorat et surtout celle, infantile, des états majors politiques des Verts ne sont pas faites pour arranger les choses. C'est grave pour l'écologie, qui effectivement, et sans positionnement idéologique, ne peut être que de gauche (et même franchement à gauche)
aller directement au contenu