aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Nous serons tous des lilliputiens végétariens : le nanisme est l'avenir de l'homme

le Mardi 18 Septembre 2012 à 07:20
  • 3 commentaires
  • Pas encore de votes

La loi sur le service minimum va disparaître selon le Parisien et Aujourd'hui en France. Les retraités à nouveau à la Une et toujours dans le collimateur du fisc. Le nanisme est l'avenir de l'homme : les nains polluent moins et des chercheurs proposent de manipuler génétiquement l'espèce humaine pour la faire "rétrécir", des questions très sérieuses derrière une idée loufoque. Et les meilleures lapines françaises envoyées en mission sauver leurs cousins les lapins chinois.

Presse 2 © Radio France - Jean-Christophe Martin

 

On reparle d'abord d'une loi très symbolique...

C'est à noter dans le Parisien et Aujourd'hui en France, la remise en cause de la loi sur le service minimum. Confirmation que les syndicats vont obtenir gain de cause contre un texte qu'ils jugent purement répressif. Un texte étendu depuis le week-end dernier à la RATP mais qui visait surtout à étendre le service minimum au transport aérien. Une loi qui devrait donc disparaître selon le Parisien, le détricotage du sarkozysme qui continue.

Les retraités toujours dans le collimateur...

Ca a commencé la semaine dernière et depuis ça n'arrête pas. C'est donc encore ce matin la Une de la Croix et du Figaro, "les retraités dans le collimateur" du fisc titre le Figaro. En s'interrogeant sur le sort des retraités, en affirmant que bientôt ils seront mis à leur tour à contribution pour redresser les comptes de la Sécurité sociale et ceux de l'Etat, le Figaro aide donc aimablement le gouvernement à faire ce que le Figaro lui-même appelle un "travail de préparation psychologique", pour la Croix, des "ballons d'essai", on est en train de "tester l'opinion".

Des retraités qui "ne savent pas encore quand, ni comment, ni combien, mais qui ne se font plus d'illusions" écrit Gaëtan de Capèle dans l'éditorial du Figaro : l'addition, c'est pour bientôt.

Une autre addition présentée dans les Echos, celle-là est pour les stars du CAC 40...

Des stars de la cote qui malgré la crise vont augmenter leurs dividendes. Bonne nouvelle pour les actionnaires, mais surtout soulignent les Echos, une aubaine pour la chasse aux millions du côté du gouvernement qui vient de mettre en place une nouvelle taxe justement sur les dividendes.

Enfin dans les titres du matin dans la presse, Libération évoque l'autre actualité, la vidéo anti-islam mais aussi la nouvelle fatwa contre Salman Rushdie avec ce gros titre : "Retour de haines" comme il y a des retours de flammes. Pour Libération l'Iran qui avait mis à prix la tête de l'auteur des "Versets sataniques" profite de l'atmosphère anti-occidentale créée par le film anti-musulman pour faire encore de la surenchère.

Toujours en feuilletant la presse, une solution radicale pour lutter contre le réchauffement climatique : la modification génétique de l'espèce humaine...

C'est à lire dans le nouveau numéro du trimestriel Usbek & Rica qui vient de paraître, dans un article repris sur le blog "Passeur de Sciences" sur lemonde.fr. Olivier, vous êtes beaucoup, beaucoup trop grand, vous mangez trop, vous buvez trop, vous consommez trop, donc vous polluez trop, bref, vous menacez la planète.

Allez, pas spécialement vous, mais nous tous les humains de ce début du XXIème siècle. Voilà pourquoi des chercheurs suggèrent de faire évoluer l'être humain artificiellement pour qu'il consomme moins de ressources, et pour faire diminuer son impact écologique.

Ca commencera par un petit traitement chimique pour vous dégoûter de manger de la viande, pour en finir avec les ravages et la cruauté de l'élevage animal et les conséquences sur l'effet de serre, moins de vaches en particulier signifiant beaucoup moins de gaz à effet de serre.

Ensuite, le problème de la taille : puisque plus on est petit, moins on consomme, les mêmes apprentis-sorciers suggèrent de sélectionner en priorité les embryons humains génétiquement prédestinés à devenir de petits adultes, des petits humains qui conduiront des pots de yaourt, vivront dans des maisons de poupée, et qui se nourriront de quelques bouchées.

Bien sûr, il faudra revoir la hauteur des panneaux de basket et la largeur des buts au football. Mais c'est secondaire, l'essentiel étant la vision de l'avenir de l'espèce humaine suggérée par ce texte : nous serons tous un jour des liliputiens végétariens, et l'avenir de l'homme, c'est le nanisme.

Derrière le côté loufoque ou inquiétant, il y a surtout une foule de questions sur la science, la génétique, l'écologie et l'évolution de l'humanité, c'est à lire dans Usbek & Rica, et sur le blog "Passeur de Sciences" de Pierre Barthélémy sur lemonde.fr.

La France au secours des lapins chinois...

Petite information du Figaro : la France vient d'exporter 15 000 lapins en Chine pour sauver le lapin chinois qui dépérit.

Attention, pas n'importe quels lapins, en fait des lapines, modifiées génétiquement et triées sur le volet. Direction le Sichuan par avion-cargo tout confort et sous haute surveillance. La mission ambitieuse de ces lapines hexagonales d'exception : régénerer la race des lapins chinois. D'ici 5 ans, les producteurs chinois espèrent un demi-million de vaillants lapins made in France, malheureusement pour eux promis à la casserole.

Ce n'est pas une première : le Figaro rappelle qu'avant le lapin, c'est le canard tricolore qui était allé fièrement au secours de son cousin chinois. Résultat, l'animal qui sert actuellement de base au canard laqué en Chine est d'origine vendéenne. Un canard royal, dont s'accomode très bien la République populaire...

La presse à la Une

La presse à la Une du 18/09/12 avec Alain Félice du Télégramme   
 

Lecture
 
Partager

Rendez-vous aujourd'hui avec la rédaction du Télégramme.

Le Télégramme 18/09/12 

A la Une : la mort d'un pionnier, Edouard Leclerc... l'homme qui a bouleversé le commerce dans la France de l'après-guerre, et chez lui, à Landernau, on se souvient encore des débuts pas toujours faciles, là où tout a commencé. Edouard Leclerc, on le sait bien en Bretagne, c'est aussi l'homme qui est toujours resté fidèle à son terroir. Enfin Edouard Leclerc ne laisse pas que ses grandes surfaces, il avait aussi un projet culturel qui lui tenait à coeur et qui vient de voir le jour.

Explications avec Alain Félice, rédacteur en chef adjoint du Télégramme.






 

3
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
En 1972, Peter Gabriel parlait dans une chanson de la même modification génétique sur les humains. Et dans le texte, Gabriel avait même donné une date de l'annonce de cette modification génétique, la date c'était le 18/09/2012. Hier. Drôle de coïncidence. (La chanson se nomme " Get 'em out by friday", pour les curieux qui aimerait vérifier, et au passage écouter cette excellente chanson de Genesis)
Avatar de anonyme
C'est ça. Vu les dégâts il est grand temps de se faire tout petit, mais pas par la taille. Faisant 1m92 (une fille 15 ans 1m80, une deuxième 17 ans 1m86, un garçon 13 ans 1m70) pas mal de gens quand je leur parle en face ont leur nez presque dans "mes affaires"...comme par exemple ma femme 1m65. Ca c'est sur qu'ils sont bien de moi, c'est plutôt ma femme qui se demande...s'ils sont bien d'elle!
Avatar de anonyme
Le nanisme : les grands animaux du jurassique n'ont-t-ils pas survécus à la fameuse comète et seuls les insectes ont tiré leur épingle du jeux ?....
aller directement au contenu