aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Pollution : Hidalgo accuse le gouvernement Fillon et NKM

le Jeudi 12 Décembre 2013 à 08:30
  • 8 commentaires
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 5 (2 votes)

Invitée de France Info ce jeudi matin, la candidate socialiste a la mairie de Paris a estimé que la ville n'avait aucune responsabilité dans la pollution actuelle en Ile-de-France. Et elle accuse les gouvernements précédents qui ont "tout misé sur le diesel". Et NKM dont les porte-paroles ont réagi en fin de matinée pour dénoncer la "défausse d'Anne Hidalgo".

{iframe|daily|259.875|462|x18b835}

Pollution : Hidalgo accuse NKM, entre autres © FranceInfo

"Ce n'est pas un échec de la ville de Paris. C'est la conséquence d'une politique totalement inconsciente, irresponsable, des dirigeants notamment du gouvernement précédent qui ont tout misé sur le diesel. Le diesel émet des particules fines qui sont cancérigènes, il y a des études de l'OMS qui le prouvent, des particules qui aujourd'hui posent un problème énorme" assure Anne Hidalgo.

NKM pour Hidaldo : la "ministre du diesel"

Et la candidate socialiste à la mairie de Paris cible son adversaire de l'UMP: "Les mesures d'AirParif ont indiqué dans leur dernier rapport qu'à Paris nous avions fait diminuer la pollution mais que les efforts que nous avions entrepris pour réduire la pollution ont été en partie atténuer par cette politique de "dieselisation" au parc automobile français qui a été notamment la politique suivie par Nathalie Kosciusko-Morizet quand elle était ministre de l'Environnement. Elle a été notamment la ministre du diesel."

La réplique de NKM n'a pas tardé

Dans un communiqué publié en fin de matinée, les porte-paroles de Nathalie Kosciusko-Morizet dénoncent "une défausse d'Anne Hidalgo".

"Fidèle à elle-même, Anne Hidalgo se défausse encore une fois de sa responsabilité, sans doute afin de faire oublier le pic de pollution qui est du à la politique incohérente qu'a menée la ville de Paris depuis 12 ans : d'après la Chambre régionale des Comptes d'Île de France (2012), le volume de carburant diesel et Diester représentait 30 % du carburant consommé par la Ville en 2006, et 42 % en 2010, ce qui atteste bien d'une recrudescence des véhicules Diesel. Dans le même temps, le GPL est passé de 22 % en 2006 à 11 % en 2010."

8
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Cette interview mérite d’être écoutée car elle en dit beaucoup sur Anne Hidalgo. Transcription d’un morceau choisi : 1’20’’. Jean Leymarie interroge : « Ca fait tout de même 12 ans que la gauche dirige la capitale […] Je rappelle que de nouveaux bus diésels vont être encore livrés en Île-de-France l’an prochain ». Réponse d’Anne Hildalgo : « Ca c’est la RATP. » 5’08’’. Anne Hidalgo déclare « La RATP avait lancé toutes ses commandes de bus en diésel. Au STIF hier cette politique a été arrêtée. A partir de 2014 il n’y aura plus de commandes en diésel. Il y avait encore des commandes récurrentes sur lesquelles je me suis opposée avec nos représentants de paris au STIF. Nous avons dit non. C’est tout de suite qu’il faut agir ; il ne faut pas attendre 2014, la pollution est là, et elle tue aujourd’hui. » On voit toute l’incohérence de d’Anne Hidalgo. Quand les nouveaux bus qui seront livrés bientôt sont diésel, « c’est [la faute à] la RATP », sous-entendu, on n’y peut rien. Puis 3 minutes plus tard, Anne Hidalgo se gargarise de son pouvoir et de son action par l’intermédiaire de ses représentants au STIF, où elle a dit non « tout de suite » aux bus diésel, « sans attendre 2014 ». Oui, après 12 ans au pouvoir à Paris, il ne faut plus attendre car la « pollution tue » : quel aveu d’inaction et de responsabilité !
Avatar de anonyme
No need to hope (anonyme),
Pauvres parisiens et que de médiocrité. S'il pouvait y avoir un sursaut républicain et jeter aux orties cette triste dame.
Avatar de anonyme
Mesdames et Messieurs les " Politiques " : vous nous gonflez avec vos petites guerres et votre jeu (de c**) à " c'est pas, moi c'est l'autre ". Parce que, depuis un certain temps ... vous n'avez fait avancer la machine, ni les uns, ni les autres. Par exemple, côté pollution, si on enlève toutes les motrices diésel SNCF qui " tournent " toute la journée, la circulation des camions sur le périph, les taxis, les centrales de chauffage de banlieue et tous les chauffages d'immeubles mal réglés (il suffit de regarder la couleur des fumées qui sortent)... que reste t'il ? Les particuliers, les seuls sur lesquels on tape.
Avatar de anonyme
La plus grosse pollution de Paris c'est son maire et son équipe actuelle qui ont tout fait pour empêcher les voitures de circuler ! Résultat, des heures d'embouteillage au lieu de fluidifier le trafic ! Dehors les bobos pseudo écolos !!!
aller directement au contenu