aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Le coup de barre à droite de Jean-François Copé

le Jeudi 27 Septembre 2012 à 07:40
  • 3 commentaires
  • Pas encore de votes

Distancé par François Fillon dans la course à la présidence de l'UMP, le député-maire de Meaux reprend les mots du Front national en dénonçant un "racisme anti-blanc". Jean-François Copé affirme "briser un tabou", ses adversaires dénoncent un glissement coupable.

"Racisme anti-blanc"? Avec cette formule, c'est un succès assuré auprès des militants UMP. Du "Copé-collé'', s'amuse de son côté Marine Le Pen, pendant que la gauche dénonce. A l'UMP, les réactions sont diverses dans les couloirs de l'Assemblée nationale:

  • Il y a les fans, comme jacques Myard, de la droite populaire. 
  • Et les moins enthousiastes, à l'image de l'ancien président de l'assemblée Bernard Accoyer ou du centriste Yves Jégo.

Une stratégie dans la course à la présidence de l'UMP ?

Jean-François Copé a d'ores et déjà gagné un pari: celui de piquer la vedette à François Fillon. Hasard ou pas, l'ancien Premier ministre présentait hier son projet pour la France.

Le député-maire de Meaux n'en est pas à son premier coup de barre à droite. Lancée la semaine dernière, sa pétition contre le droit de vote des étrangers a déjà recueilli 130 000 signatures. Il entend être au diapason de ces 68% d'électeurs UMP favorables à des rapprochements avec le FN aux dernières législatives tout en se défendant de vouloir passer des alliances avec le camp lepéniste.

Quelle réaction du côté de François Fillon ?

"Inénervable", paraît-il, françois fillon est tout de même un peu gêné aux entournures. Lui, présente son pacte pour la France pendant que son advsersaire publie son "Manifeste pour une droite décomplexée". Le premier s'adresse aux Français, le second aux militants.

les tactiques sont radicalement différentes et l'affrontement se précise sous les yeux inquiets de certains. Selon un ancien haut responsable de l'UMP, la question du comportement vis à vis du FN sera une question-clé lors du débat télévisé Copé/Fillon prévu dans un mois. Un autre, ancien ministre UMP, se montre très agacé.. "je ne veux pas parler.. si on commence à réagir à chaque fois que quelqu'un dit une connerie... dire que ça va être comme ça pendant deux mois..."

3
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Nous prend on encore pour des imbéciles; quand la droite parle de racisme "anti-blanc" la droite qui aurait tendance à toujours favorisé les types tous seuls , nous refait le coup de l'éléctoralisme et de la démagogie est-ce par ce qu'ils ont peur que les gens constatent que ces types tous seuls voterainet s'il avaient le droit de vote ce ne sont pas les familles qu'il faut embêter mais les types tous seuls ca ne les à pas déranger jusqu'ici que le "quatar" ait mis de l'argent au psg
Avatar de anonyme
francois (anonyme),
ça continue avec les photos: France INfo n'en n'a t'elle pas une plus petite que celle là, ou une au moins équivalente au gros plan de Montebourg d'hier? Virez le gars qui choisit les photos!
Avatar de anonyme
Mr Copé, pourquoi attendre de ne plus être aux affaires pour dénoncer ce racisme-là ? Par peur de froisser votre Saint Nicolas ?
aller directement au contenu