aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Duel de dames, suite : Valérie, Ségolène... et François. Et le CreatorsProject à Paris et sur le Web

le Jeudi 21 Juin 2012 à 09:15
  • 1 commentaire
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 2.8 (4 votes)

François, Valérie et Ségolène : un trio qui continue de faire la Une. Ségolène Royal accuse : Valérie Trierweiler a été instrumentalisée pour nuire à sa carrière. Et le "creatorsproject" à Paris pour la Fête de la musique.

Presse 21/06/12 © Radio France - Jean-Christophe Martin

Au sommaire :

"Le rôle de Valérie", "la chute de Ségolène", deux portraits tout en contraste dans Paris match.

"La  journaliste, Ségolène et François" dans le Point.

Toujours dans le Point : les confidences de Ségolène Royal qui accuse Paris Match, son propriétaire le groupe Lagardère, Nicolas Sarkozy et "ceux qui savaient" d'avoir instrumentalisé sa liaison avec François Hollande pour affaiblir Ségolène Royal quand elle était candidate à l'Elysée en 2007.

L'invité de l'Hyper revue de presse : Benjamin Lassale, le directeur de Vice Magazine en France, Vice (un magazine et un site Internet) qui fait figure de référence pour tout ce qui mêle à l'avant-garde, les arts et la technologie. Le CreatorsProject venu de San Francisco, à l'initiative du magazine Vice et de Intel, c'est un projet qui à Paris va accompagner la Fête de la musique, avec deux événements organisés au 104 et ce soir au Grand Palais à l'occasion de la clôture de Monumenta, l'exposition Buren en partenariat avec France Info.

Turn Into a Bird with Futuristic ArtTheCreatorsProject

1
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Danielle M (anonyme),
On se croirait chez Voici ! Vous pourriez aussi faire les poubelles et lire dans les rognures d'ongles... Ou alors avez-vous sondé vos auditeurs, et ils sont vraiment ce qu'en disait de Gaulle : des veaux ? Vous pourriez parler de Meadows par exemple, qui parle de décroissance, mais de plan à long terme, alors qu'avec vous on est vraiment dans le très-très court terme (pas plus loin que le bout du nez !)
aller directement au contenu