aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Exilés fiscaux : de quoi parle-t-on ?

le Mardi 13 Mars 2012 à 12:50
Par Gérald Roux

Qui sont ces exilés fiscaux que Nicolas Sarkozy veut frapper au portefeuille ? Combien sont-ils ? Où sont-ils installés ? Que faire pour changer les règles actuelles ?

Quand on parle des exilés fiscaux, on pense d’abord à la Suisse où de nombreux français très riches se sont installés depuis des dizaines d’années. Là bas, il y a d’abord des "people" dont les noms frappent l’imaginaire du public, comme Johnny Hallyday, Philippe Hersant, Sebastien Loeb, Amélie Mauresmo ou Gérard Wertheimer, copropriétaire de Chanel. Mais il y a aussi  de nombreux français anonymes et  tous ceux  également installés en Belgique ou au Luxembourg, car ces deux pays sont également généreux sur le plan fiscal.

Le mystère du nombre d’exilés

Reste qu’il est aujourd’hui impossible de connaître le nombre exact  de ces exilés fiscaux. L’économiste Thomas Piketty affirme qu’il n’a jamais pu obtenir du ministère de l’Economie un tel décompte. Par ailleurs, comment savoir pourquoi exactement une personne part s’installer à l’étranger, fait remarquer Vincent Drezet, du Syndicat National Unifié des Impôts. Ce dernier estime que s’il faut donner un ordre de grandeur, on peut estimer le nombre d’exilés à plusieurs milliers, voire plusieurs dizaine de milliers de français.

La chasse à l’impôt : techniquement difficile

La mesure proposée par Nicolas Sarkozy entrainerait la révision de conventions fiscales entre la France et les pays concernés par l’exil fiscal. C’est faisable d’après Thomas Piketty. Cela arrive fréquemment. Reste, selon l’économiste, que les conventions récemment passées avec la Suisse par exemple ne sont pas très contraignantes. Ce qu’il faudrait pour être efficace, ce sont des transmissions automatiques de fichiers pour pouvoir lutter contre l’évasion fiscale.     
Dans l’entourage de Nicolas Sarkozy, on déclare qu’on "prendra les pays où il y a beaucoup d'exilés fiscaux et où la fiscalité sur les revenus du capital est plus avantageuse qu'en France", ajoutant "ce n'est pas la peine de commencer par renégocier avec les pays dans lesquels la fiscalité est plus lourde".

Quel bénéfice ?

Interrogé sur une évaluation de la somme qui pourrait revenir dans les comptes de l'Etat par l'application d'une telle mesure, l'entourage du candidat UMP indique n'avoir "pas encore" effectué d'évaluation.Mais ce soir, Nicolas Sarkozy estime que cet impôt pourrait rapporter "500 millions d'euros". Pour Thomas Piketty, pour que la mesure prônée par le président candidat soit vraiment efficace, il faudrait qu’elle touche l’Impôt de Solidarité dur la Fortune, alors que Nicolas Sarkozy vise l’impôt sur le revenu.

Par Gérald Roux
5
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
jacques Blum (anonyme),
C est une idee ridicule et impossible a mettre en oeuvre. Cela poussera simplement nos compatriotes installes a l etranger a changer de nationalite. Quitte a payer des impots, autant les payer pour a un etat etranger reconnaissant qu a un etat Francais confiscateur. D autre part la France n offre aucun avantages aux francais de l etranger, ceux ci n hesiterons donc pas longtemps pour changer de nationalite.
Avatar de anonyme
Il est assez facile de faire le ratio de la taxe foncière avec les ISF ou autres impôts sur le revenus. N'importe quel président sera incapable de faire rentrer l'argent tant que l'esprit de famille ne s'ouvre pas. L'affaire PIP et Bettencourt montrent que l'ouverture est inévitable. Il s'agit d'un accouchement à réaliser sans violence. " La violence est utile pour dire qu'il ne sert à rien de l'employer. " Le mot le plus important de cette phrase n'est pas Violence, mais rien. La violence est utile à la liberté de la vie des espèces vivantes ou non. L'importance du mot rien est dans le sens d'une violence qui nous guette. Que cette violence vienne d'une plaie, d'une avalanche ou d'un tyran, Le bien être n'est pas garantis tant que "rien" ne peut être considéré. Il nous faut donc bien pressentir qu'il n'y a pas d'origine au monde, L'origine scientifique d'un soleil ou d'un big bang justifie notre peur. Nous nous cramponnons à l'origine, par la peur de nos propres fins. Quand rien n'est certain, L'honneur de vivre est de combattre la honte. Et la honte d'un argent inutile conduit à la violence pour sauver l'honneur.
Avatar de anonyme
enigerb (anonyme),
ce qui m'épate c'est qu'il y ait des gens encore capable de croire Sarkozy !!!!
Avatar de anonyme
Jonathan (anonyme),
Blablabla... Depuis quand Sarkosy veut faire du mal à ses petits copains les riches?? Oh!! C'est une promesse electoraleuh. promesse electoraleuh= Promesse faite par les politiques qui n'engagent que ceux qui l'écoutent. Destiné à tromper les electeurs ayant la comprenette un peu molle.
aller directement au contenu