aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Education : les non-dits du discours de Nicolas Sarkozy

le Mardi 28 Février 2012 à 20:36
Par Sylvie Johnsson

Le président-candidat a prononcé ce soir à Montpellier son grand discours sur l’éducation. Il a notamment proposé aux professeurs du second degré de travailler 8 heures de plus pour gagner 25% de salaire en plus. Dans son texte il devait aussi mettre fin à la règle du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux à la maternelle et dans le primaire...

De ce discours de Montpellier, on retiendra le retour du "travailler plus pour gagner plus" spécial enseignant : "Je propose que désormais tout enseignant qui voudra travailler davantage puisse le faire avec 26h de présence dans l'établissement au lieu de 18h de cours, avec en contrepartie une augmentation de son traitement de 25%, soit près de 500 euros net par mois".

Nicolas Sarkozy propose de revaloriser le salaire des enseignants  
 

Lecture
 
Partager

Très important également, l'éventualité d'un revirement de la règle du non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Car voilà ce qui était écrit dans le texte du président-candidat : "C'est à la maternelle et dans le primaire que se livrent les premiers combats, les plus décisifs contre les inégalités. C'est là qu'il faut concentrer la lutte contre l'illettrisme avec l'objectif que pas un élève ne quitte le primaire sans maîtriser la lecture. C'est la raison pour laquelle la maternelle et le primaire, où les enseignants travaillent déjà plus longtemps que les autres, seront à l'avenir exonérés de la règle du non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite."

Mais le président-candidat n'a pas prononcé ces quelques phrases lourdes de sens dans le monde de l'éducation. Après tout c'est bien son droit. Et la règle veut que seul le prononcé fasse foi.

Pourquoi alors son entourage est-il passé outre en confirmant auprès des journalistes présents ces phrases manquantes ?

Par Sylvie Johnsson
10
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
toto déçu (anonyme),
Le 04/03/2012 Tolérance, respect, diversité, Nicolas devrait nous prouver qu’il en connait le sens en tolérant d’autres compétiteurs à la course à la présidence. Il veut donner la parole à la majorité des Français, comment vat-il y arriver en refusant que très certainement, plus de 50% des électeurs ai le droit d’avoir un candidat. La majorité, pour lui c’est comme pour Gui Geoffroi, qui a prétendu avoir obtenu un vote majoritaire alors que seulement 50 députés ont pris part à ce vote. 50 sur 577 c’est l’évidence même, c’est la majorité absolu ; j’ai vraiment eu de très minables prof de math. Arrêtons, arrêtons de suivre se menteur, qui en cinq ans, il faut le reconnaitre s’est profondément amélioré dans l’art de nous mentir pour mieux nous leurrer. Pour mieux nous dépouiller, nous faire perdre notre identité, nous jeter dans le mur, désertifier nos campagnes au bénéfice de mercantiles. Honte à se candidat haineux qui refuse la concurrence. Dans la république, on ne doit ignorer 50% des citoyens, ce sont ces dires et pourtant s’est bien lui qui fait tout ce qu’il peut pour les laisser sur le bord du chemin.
Avatar de anonyme
Ces phrases non prononcées désavouent toute sa politique depuis son accession au pouvoir et illustrent sa duplicité, voire son malaise...
Avatar de tiot père
Pendant 5 ans, l'école a subi les assauts du locataire de l'Elysée : suppressions de postes, suppressions d'écoles, suppressions de classes, suppressions de réseaux d'aide aux élèves en difficulté, suppression de la formation des maîtres, . . . un vrai professionnel de la destruction . . . Et aujourd'hui, avec angèlisme, il promet. . . il promet . . . il promet . . tout ce qu'il n'a jamais voulu mettre en place ! ! !
Avatar de anonyme
Passer de 18h à 26h = +44% de temps de travail Et on propose une augmentation de salaire de 25% !!! Cherchez l'erreur !!! Ce n'est pas travailler plus pour gagner plus mais travailler plus pour gagner moins !!!
aller directement au contenu