aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Débat technique et tendu entre François Hollande et Alain Juppé

le Jeudi 26 Janvier 2012 à 23:44
Par Grégoire Lecalot

François Hollande et Alain Juppé, ce soir, sur le plateau de France 2. © Radio France

Pour son premier débat important depuis son investiture, François Hollande rencontrait le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, sur le plateau de France 2. Le candidat socialiste s'est appliqué à conserver sa stature de présidentiable, dans un débat sur le fond qui n'a pas manqué de piques.

Personne ne pourra reprocher à François Hollande et à Alain Juppé d'avoir évité les questions de fond. Le ministre des Affaires étrangères a disséqué les 60 propositions présentées le matin même. Le candidat socialiste a répliqué en attaquant les choix budgétaires du gouvernement, au cours d'une bataille d'experts. Alain Juppé a pointé les zones d'ombre du projet, jugeant que les 20 milliards de dépenses ne couvraient ni "le coût de dépendance", ni "l'impact de l'abandon de la réforme des retraites". François Hollande a de son côté pointé le doublement de la dette publique depuis 2002 et le coût du paquet fiscal de 2007 ("près de 8 ou 9 milliards d'euros").

De débat technique ont jailli quelques passes d'armes, Alain Juppé estimant que son adversaire dressait de "méchantes caricatures" et faisait preuve d'arrogance : "Vous êtes un peu trop sûr d'avoir tourné la page". François Hollande lui a alors lancé qu'en matière d'arrogance, "chacun a à faire son examen de conscience : vous avez des rechutes possibles". Une allusion à l'attitude du ministre durant le conflit de 1995.

Ironisant sur les "états d'âme" de Nicolas Sarkozy, François Hollande a apostrophé son adversaire : "Vous n'êtes pas candidat, peut-être le serez-vous si Nicolas Sarkozy ne l'est pas... ne perdez pas tout espoir!" Il admet cependant que rien n'est gagné ("la mayonnaise peut tourner") et estime que Nicolas Sarkozy, à qui il a prêté des qualités de combattant, pouvait revenir dans la course.

François Hollande et Alain Juppé ont débattu sur le fond, notamment sur le programme du candidat socialiste.  

Lecture
 
Partager
Par Grégoire Lecalot
aller directement au contenu