aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Aux Invalides, hommage national aux quatre soldats tués en Afghanistan

le Jeudi 14 Juin 2012 à 08:49 mis à jour à 10:30
Par Gilles Halais

Aux Invalides, hommage national aux quatre soldats tués en Afghanistan - Reportage de Sébastien Baer  

Lecture
 
Partager

La cérémonie, en deux temps, a débuté à 9h30 en la cathédrale Saint-Louis, et s'est poursuivie par une cérémonie militaire dans la cour d'honneur des Invalides, où François Hollande a prononcé l'éloge funèbre. Les quatre militaires français ont été tués samedi en Afghanistan dans un attentat-suicide qui a également fait cinq blessés, dont deux graves.

You do not have access to view this Atom.

Le Président Hollande lors de la messe d'hommage aux militaires tués en Afghanistan, ce matin aux Invalides © Reuters Philippe Wojazer

Les quatre cercueils recouverts du drapeau tricolore et des photos des soldats avaient été alignés dans la transept de la cathédrale Saint-Louis des Invalides. L'adjudant-chef Thierry Serrat, 46 ans, le maréchal des logis-chef Stéphane Prudhom, 32 ans, le maréchal des logis Pierre-Olivier Lumineau, 27 ans, et le brigadier Yoann Marcillan, 24 ans, appartenaient au 40e régiment d'artillerie de Suippes (Marne) et au 1er Groupement interarmées des actions civilo-militaires de Lyon.
L'attentat-suicide qui leur a coûté la vie samedi en Kapisa (est de l'Afghanistan) a également fait cinq blessés, dont deux graves, dans les rangs français. Deux de leurs interprètes afghans ont trouvé la mort dans l'attentat.

Première apparition officielle de Sarkozy, Chirac excusé

Comme le veut le protocole, tous les anciens présidents et Premiers ministres de la Ve République avaient été conviés. Nicolas Sarkozy, dont c'était la première apparition officielle depuis qu'il a quitté l'Elysée, Valéry Giscard-d'Estaing, mais aussi Edith Cresson, Alain Juppé, Lionel Jospin, Dominique de Villepin, François Fillon, Laurent Fabius (ministre et ancien Premier ministre). Seul Jacques Chirac s'est fait excuser, pour raisons médicales, selon son entourage.

Dans son homélie, l'évêque aux armées, Mgr Luc Ravel, s'est adressé à "celles qui restent", mères, sœurs, compagnes des soldats morts samedi.

Après avoir passé les troupes en revue dans la cour d'honneur des Invalides, le chef de l'Etat a rendu aux soldats l'hommage de "la Nation toute entière rassemblée (...) Ils sont morts pour des valeurs justes et hautes, celles de la paix, celles de la liberté, celles de la démocratie, les valeurs de la France", a souligné François Hollande. Avant de conclure : "Mourir pour la France, c'est vivre à jamais dans le cœur de la France. Nous ne vous oublierons pas."

Retrait des troupes françaises

Evoquant le retrait anticipé des troupes françaises d'Afghanistan, le chef de l'Etat a confirmé qu'il n'était "pas sans danger". Mais qu'il se ferait "dans l'ordre et dans la sécurité. J'y veillerai et je m'y engage", a déclaré le Président Hollande.

Quatre-vingt-sept militaires français ont trouvé la mort en Afghanistan depuis le début de l'engagement de nos troupes en 2001, dont neuf depuis le début de l'année. Au total, plus de 3.000 soldats français ont été tués, en un peu plus de 10 ans, en Afghanistan.

L'intégralité de l'éloge funèbre prononcé par François Hollande pour les quatre soldats français tués en Afghanistan  

Lecture
 
Partager
Par Gilles Halais
7
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
michel simon (anonyme),
je ne sais pas ce qui est le plus lamentable, votre commentaire ou votre état d'esprit. Dans un moment comme celui là rien ne compte si ce n'est l'unité nationale, et le reste est foutaise. le président Hollande fait abstraction de toute idéologie, et il est à remercier pour cela. On le sent dans son allocution extrêmement ému. Que n'aurait-on dit s'il n'avait pas participé à cet hommage. Décidément les français ne sont jamais contents, c'est à désespérer!
Avatar de anonyme
Lointier jacques (anonyme),
On peut s'étonner et s'inquiéter légitimement, de voir le nouveau président de la République française, chef d'un état non confessionnel, qui plus est social-démocrate, présider une cérémonie catholique - et à caractère essentiellement militaire - au nom du peuple français. Qu'un président issu de la droite française se comporte d'une telle manière n'aurait plus rien d'étonnant de nos jours, mais qu'un représentant de la gauche dans cette fonction en vienne à célébrer nos combattants sous l'arche d'alliance du sabre et du goupillon, c'est aussi lamentable que désespérant. Jacques Lointier.
Avatar de anonyme
ETIENNE (anonyme),
3000 soldats français morts ? Non, moins de 100.
Avatar de anonyme
de montaudié (anonyme),
la guerre ne peut conduire qu'a des morts..........oui faisons hommage a ces hommes mais on oublie presque que plus de700 bléssés graves ont eu aussi leur vie abrégée, souillée et on n'en parle pas beaucoup ensuite nous dire que l'on va rester pôur former des personnes la bas est le plus gros mensonge sur la sécurité de nos soldats... les talibans vont hélas se régaler on reste en force ou on s'en va.... le mythe de la sécurité de nos soldats non combattants est une loufoquerie....on voit que peu de gens se souvienne des attentats en algérie et en indochine
Avatar de anonyme
mikegywer (anonyme),
"Au total, plus de 3.000 soldats français ont été tués, en un peu plus de 10 ans, en Afghanistan." Je pense qu'il y a une coquille. en dehors de cela, sincères condoléances aux familles durement éprouvées.
Avatar de anonyme
cabrerisso (anonyme),
Coquille?? Expliquez-moi comment "Quatre-vingt-sept militaires français ont trouvé la mort en Afghanistan depuis le début de l'engagement de nos troupes en 2001, dont neuf depuis le début de l'année" deviennent "Au total, plus de 3.000 soldats français ont été tués, en un peu plus de 10 ans, en Afghanistan."
Avatar de anonyme
Vincent (anonyme),
"Au total, plus de 3.000 soldats français ont été tués, en un peu plus de 10 ans, en Afghanistan.".... je pense que vous faites erreur...
aller directement au contenu