PS : Aubry et Ayrault affichent leur unité

par Julien Baldacchino mercredi 18 juillet 2012 18:43, mis à jour le mercredi 18 juillet 2012 à 18h48
Gonzalo Fuentes Reuters

Au conseil national du Parti socialiste ce mercredi après-midi, l'actuelle première secrétaire du PS et le Premier ministre ont déposé une contribution commune, pour marquer l'osmose entre le parti et le gouvernement. Pour éviter une motion ultramajoritaire au prochain congrès du PS, mouvances ou personnalités ont déposé leur propre contribution.

Le prochain congrès du PS, qui se tiendra à Toulouse à la
fin du mois d'octobre, désignera le nouveau premier secrétaire du parti parmi
les motions qui sont déposées. Mais il semble d'ores et déjà que le parti
s'oriente vers une motion ultramajoritaire : Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault
ont signé ce mercredi une contribution commune en vue du congrès.

Objectif : marquer le "rassemblement" entre
le parti et l'exécutif. "Nous avons besoin d'un parti qui aide le
gouvernement à réussir dans la durée, mais aussi qui prépare l'avenir"
,
a déclaré Jean-Marc Ayrault à son arrivée au conseil national du PS. Le Premier
ministre et la première secrétaire du PS ont invité les ministres et les
dirigeants du parti à signer ce texte, intitulé Réussir le changement,
et seulement celui-ci.

Une demi-douzaine de contributions concurrentes

Tous les mouvements du parti ne voient pas les choses de cet
œil-là : une demi-douzaine de mouvances ou de personnalités ont déposé leur
propre contribution pour le congrès national. Si rien ne garantit que ces
contributions se transformeront en motion lors du congrès, elles permettent à
leurs auteurs de marquer leur différence.

Ainsi, Benoît Hamon, ministre délégué à l'économie
solidaire, et l'un des représentants de l'aile gauche du parti, s'est démarqué
du reste des ministres en signant la contribution Réaliser le changement
proposée par ses proches du mouvement Un monde d'avance (UMA). Le ministre a cependant été mis en garde par le chef du gouvernement : "Je souhaite qu'au moment où l'on soumettra une motion au vote des militants, nous soyons tous rassemblés pour inscrire dans la durée le travail que la gauche veut faire au service du pays".

Martine Aubry n'exclut plus de
briguer un nouveau mandat de première secrétaire, alors qu'elle avait annoncé
précédemment vouloir lâcher les rênes du parti. "C'est moi-même qui ai
souhaité quitter le Parti socialiste dès que les conditions étaient réunies. Je
crois qu'un grand pas est fait aujourd'hui"
, a-t-elle simplement commenté.