Manuel Valls reporte "sine die" les éthylotests obligatoires

par Antoine Krempf jeudi 24 janvier 2013 10:12
Maxppp

En marge de l'annonce d'une baisse record du nombre de morts sur les routes l'an dernier, le ministre de l'Intérieur a confirmé que les éthylotests ne seront pas obligatoires dans les voitures. Du moins, tant que le Conseil national de la sécurité routière n'aura pas donné son avis.

"Je reporte sine die" l'obligation d'avoir un éthylotest dans les voitures. Manuel Valls a décidé de décider sans trancher : c'est le Conseil national de la sécurité routière qui devra se prononcer sur l'utilité de cette mesure. La décision du groupe de travail sur l'alcool au volant au sein de ce Conseil doit rendre sa conclusion d'ici la fin février.

Des éthylotests controversés

Une annonce qui intervient après une série de revirements sur la question depuis l'adoption du texte par le précédent gouvernement. Elle intervient alors que plusieurs études pointaient ces dernière semaines des problèmes de fiabilité sur plusieurs éthyoltests présents sur le marché. 

"C'est une mesure de bon sens" de la part du ministre, d'après Jean-Yves Salaun, délégué général de la Prévention routière  

Baisse record du nombre de tués

Manuel Valls a par ailleurs dressé le bilan des victimes de la route en 2012 : 3.645 personnes tuées. Un chiffre en baisse de 8% (318 vies épargnées), un record depuis le début des données officielles sur ce sujet. La baisse concerne surtout les motards (-14,5%) et les automobilistes (-8,6%). Le ministre de l'Intérieur s'est fixé comme objectif de diviser par deux le nombre de morts sur les routes d'ici 2020.