L'étrange intervention de Clint Eastwood à la convention républicaine

par Mikaël Roparz vendredi 31 août 2012 11:25
Clint Eastwood lors de la convention républicaine, devant une chaise vide, représentant Obama
ERIC THAYER Reuters

Mitt Romney a officiellement accepté jeudi soir d'être le candidat républicain à l'élection présidentielle américaine du 6 novembre. Son discours a été ponctué d'une intervention surprenante du légendaire Clint Eastwood. L'acteur a livré une prestation souvent incohérente, se lançant dans une étrange diatribe contre le président Obama représenté par une chaise vide installée à ses côtés.

Initialement, sa prestation pour la clôture de la convention républicaine devait être très courte. Elle s'est prolongée plus de 10 minutes. Clint Eastwood s'est adressé à une chaise vide, sur laquelle il a fait mine de croire que se tenait assis un Barak Obama imaginaire. L'acteur et réalisateur a dénoncé comme une "honte nationale les 23 millions de chômeurs" aux Etats-Unis, et estimé qu'il était "temps que quelqu'un d'autre arrive et règle le problème". "Quand quelqu'un ne fait pas le boulot, il faut qu'il s'en aille", a-t-il insisté.

La performance de l'interprète de "Dirty Harry", âgé de 82 ans, est apparue à beaucoup comme un peu triste et pathétique, y compris dans le camp républicain. Son intervention, qui par moments semblait complètement incohérente mais qui a fait rire l'auditoire à plusieurs reprises, a aussi fait les délices de la twittosphère, jusqu'au président Obama qui selon son compte officiel a ironisé : "Ce siège est pris".

Le critique de cinéma Roger Ebert a résumé la situation dans un message Twitte r: "il (Eastwood) n'avait pas besoin de se faire ça". Un conseiller de Romney notait sur le réseau social : "Ne pas oublier : les acteurs ont besoin de script".

Clint Eastwood lors de la convention républicaine © martysoffice