François Hollande à Tulle : la France restera au Mali "le temps nécessaire"

par Ouafia Kheniche samedi 19 janvier 2013 17:30, mis à jour le samedi 19 janvier 2013 à 22h11
Maxppp

Lors de ses voeux aux habitants de Tulle, le chef de l'Etat a affirmé ce samedi sa détermination face "au terrorisme". Devant ses anciens administrés, il a par ailleurs salué la mémoire des soldats français morts au Mali.

François Hollande a évoqué ce samedi l'intervention française au Mali lors de ses vœux aux Corréziens à Tulle. " Plusieurs fois, on me pose la question: combien de temps cela va-t-il durer ? Je
réponds, parce que c'est la seule vérité que je connaisse: le temps nécessaire. Le temps nécessaire pour que le terrorisme soit vaincu dans cette partie-là de
l'Afrique", a déclaré le chef de l'Etat.

Le Parlement sera appelé à voter
le principe de cette intervention si elle devait se prolonger comme l'exige. "L'enjeu
n'est pas pour nous de conquérir un territoire, d'accroître notre influence ou
de chercher je ne sais quel intérêt commercial ou économique, ce temps là est
fini", a assuré le président de la République.

"En revanche notre
pays, parce que c'est la France, doit venir en aide à un pays. Ce pays ami est
l'un des plus pauvres du monde et il est victime depuis trop de mois, pour ne
pas dire d'années, de ce terrorisme qui prend maintenant des formes de plus en
plus redoutables", a ajouté le chef de l'Etat.

"La France n'est pas seule,
d'abord parce qu'elle est appuyée par les pays européens, qui nous apportent de
l'aide sous toute ses formes, ensuite parce que nous travaillons avec les pays
africains", a expliqué François Hollande. 

A propos de la prise d'otages en Algérie, il a estimé que "l'Algérie avait eu les réponses les plus adaptées...Il ne pouvait pas y avoir de négociations". Il recevra les familles des otages français demain dimanche à l'Elysée.

Les voeux de François Hollande à Tulle. Reportage de Grégoire Lecalot