Après les élections, la redistribution des rôles au PS

par Gérald Roux lundi 18 juin 2012 11:35
PHOTOPQR/LE PARISIEN Maxppp

Jean-Christophe Cambadélis propose "un ticket avec Harlem Désir" pour diriger le Parti socialiste. De son coté, Claude Bartolone est candidat à la présidence de l'Assemblée. Les députés PS désignent aussi cette semaine leur président de groupe. Après le marathon des élections et la formation du gouvernement, les candidats sont dans les starting-blocks pour ces postes clé.

 

Cambadélis vise la direction du PS  

Jean-Christophe Cambadélis indique aujourd'hui sur Canal + que pour la direction du Parti socialiste, il va "proposer un ticket avec Harlem Désir", numéro deux du parti. Interrogé sur la signification de ce ticket, le député de Paris n'a pas été très clair, se contentant de répondre : "Il faut qu'on travaille ensemble".
Jean-Christophe Cambadélis reconnaît ne pas avoir parlé de ses projets avec François Hollande ou Jean-Marc Ayrault.

Ce matin, Martine Aubry a rappelé sur France Info qu'elle quitterait le poste de première secrétaire lors du congrès du PS à la fin du mois d'octobre.

Pour la direction du PS, le nom de Ségolène Royal circule aussi depuis hier-soir car la présidente de la région Poitou-Charentes n'a pas exclu cette éventualité en répondant aux questions des journalistes. 

Bartolone candidat à la présidence de l'Assemblée

En tout cas, Ségolène Royal a été forcée d'abandonner son objectif de présider l'Assemblée nationale puisqu'elle ne sera pas députée.

Claude Bartolone, lui, n'a pas attendu longtemps avant d'annoncer sa candidature au perchoir. Au lendemain de la victoire socialiste aux législatives, le président PS du conseil général de Seine-Saint-Denis a officialisé sa position dans une interview au Parisien.
Claude Bartolone précise que s'il ne fait pas "partie du cercle historique" des proches de François Hollande, il juge avoir été "utile et loyal" au chef de l'Etat durant sa campagne, alors qu'il avait auparavant soutenu Martine Aubry aux primaires.

Les noms de Jean Glavany, Marylise Lebranchu, et Elizabeth Guigou ont aussi été cités pour le perchoir.
C'est le 26 juin lors de la première séance au palais Bourbon que sera élu le président de l'Assemblée.

Le groupe socialiste

Enfin, pour ce qui concerne la présidence du groupe socialiste à l'Assemblée, tout semble déjà joué. Le député de Seine-Saint-Denis Bruno Le Roux, devrait être désigné par ses pairs dès cette semaine.