aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

1978: "Allo maman bobo" par Alain Souchon

le Vendredi 27 Juillet 2012 à 05:40
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 4 (2 votes)

Fini les machos et les " même pas mal! " : pour une fois un homme s'épanche. Alain Souchon nous fait part de sa peine et évoque sa sensibilité. Ce faisant, il symbolise le " nouvel homme ".

Alain Souchon © RCA - RCA

 Et pendant qu'Alain Souchon nous fait partager ses états d'âme et que les Bee Gees chantent avec leurs voix de tête, Grace Jones nous fait découvrir une voix androgyne. Dans cette société de fin des années 70, les clichés du genre en prennent un coup.

Allo maman bobo est l'un des plus grands succès de cette décennie, le premier grand tube dû au talent d'Alain Souchon et de son accolyte Laurent Voulzy.

Au début de cet été là, un attentat, revendiqué par le FLB (Front de Libération de la Bretagne) a lieu au château de Versailles.

Les chansons et les archives de la chronique d'aujourd'hui.

Alain Souchon : Allo maman bobo. 1977

France Inter. Inter Actualités de 12h00: Annick Geille définit le nouvel homme. 3 septembre 1978.

France Inter. Inter Actualités de 12h00 : Annick Geille définit le nouvel homme. 3 septembre 1978.

Grace Jones : La vie en rose. 1977

Renaud : Laisse béton. 1977

The Bee Gees : How Deep is your love.1977

Johhy Hallyday : J'ai oublié de vivre. 1977

Alain Souchon : Allo maman bobo. 1977

France Inter. Inter Actualités de 12h00 : Annick Geille définit le nouvel homme. 3 septembre 1978.

Alain Souchon: "Allo maman bobo". 1977

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter.

Les livres qui ont accompagnés nos chroniques des étés précédents, Ces chansons qui font l'histoire et Les chansons qui ont tout changé, sont l'un et l'autre sur le kiosque de Radio-France et présentent une centaine d'histoires de chansons historiques, de La Marseillaise à No Woman No Cry de Bob Marley, de Ne me quitte pas de Jacques Brel à Tomber la chemise de Zebda, de Rock Around the Clock par Bill Haley à Mignonne allons voir si la rose...

 

 

Vidéo(s)

{iframe|youtube|260|462|Xj8kLySuE-c}
aller directement au contenu