aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Quand Paris chante

le Samedi 2 Juin 2012 à 05:10
  • Pas encore de votes

Paris c'est forcément, encore et toujours la nostalgie. Juste avant la guerre dans la Casbah d'Alger, Jean Gabin court après sa perte. Et Frehel chante le mal du pays. C'est Pépé le Moko.

Studio Lipnitzki/Roger Viollet © Radio France

Paris unique, en tout cas pour ceux qui l'aiment à la folie. "La seule ville qui soit aussi un monde" comme l'écrit joliment Philippe Meyer dans le livre qui accompagne l'événement.

Si vous n'avez pas la chance de visiter l'expo, l'ouvrage réunit tout ce qu'il faut savoir de cette passion entre la musique et la capitale. Cela a commencé au Moyen Age mais c'est le vingtième siècle qui a consacré ce mariage d'amour.

C'est par exemple ces chanteurs de rue Place de la Bastille, des hommes et des femmes, nous sommes en 1900.

 

Comme Dutronc et tant d'autres, c'est sans doute Léo Férré qui a le plus aimé et parfois détesté Paris.

Paris en chansons. Un livre, une expo. Le voyage continue la semaine prochaine.

aller directement au contenu