aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Rover, chanteur de l'errance

le Vendredi 15 Juin 2012 à 22:51
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 5 (6 votes)

Géant à la voix de velours, le chanteur français Rover publie un premier album aux références pop assumées emprunt de nostalgie.

{iframe|daily|259.875|462|xrhnl8}

Rover "Aqualast" © FranceInfo

Rover, c'est Timothée Régnier, une sorte de colosse qu'on ne souhaite pas croiser seul dans les bois. Le chanteur joue d'ailleurs de ce physique sauvage, mélange de Danton, de Gérard Depardieu et de croque-mitaine pour les visuels de son premier album (Cinq7/Wagram). Et pourtant sa voix est faite de douceur et sa musique baigne dans la mélancolie, la nostalgie de l'enfance où la tristesse est vécue comme un compagnon de voyage absolument pas néfaste. Le décalage est total.

Rover © Cinq7/Wagram

Rover a grandi à New York City où il commence la musique en autodidacte dès 7 ans. En découlent des références toutes anglo-saxonnes : les Beatles, les Beach Boys, David Bowie, Bod Dylan, Interpol, les Strokes et la musique classique pour travailler son oreille. Se retrouvant en Bretagne avec du temps pour enregistrer suite à son expulsion du Liban, Rover se lance. Il réalise lui-même cet album en enregistrant tous les instruments sur support analogique. En résulte un grand disque pop et une belle promesse pour l'avenir. Toutes les dates de concert sont ici. 

Benjamin Mathieu

Vidéo(s)

{iframe|daily|259.875|462|xrhnnw}
aller directement au contenu