aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Quand les Beatles se prenaient pour des dieux

le Vendredi 20 Juillet 2012 à 00:00
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 5 (2 votes)

Avec humour et érudition, l'homme de radio et écrivain belge Gilles Verlant raconte les histoires scandaleuses ou dérangeantes des héros du rock et de leurs chansons. Une série réalisée par Stéphane Deschamps. Retour sur l'un des plus grands scandales dans la carrière des Beatles, déclenché par une phrase de John Lennon.

 

Interviewé par Maureen Cleave, pour le London Evening Standard du 4 mars 1966, John Lennon déclare : "Le christianisme disparaîtra. Il s'évaporera, décroîtra. Je n'ai pas à discuter là-dessus. J'ai raison, il sera prouvé que j'ai raison. Nous sommes plus populaires que Jésus, désormais. Je ne sais pas ce qui disparaîtra en premier, le rock 'n' roll ou le christianisme [...]."

Une déclaration qui, si elle passe presque inaperçue en Grande-Bretagne, fait scandale aux Etats-Unis. John Lennon est prié de s'excuser et certains vont jusqu'à brûler leurs disques en représailles.

Un peu avant leur ultime tournée, le 11 août 1966 à Chicago, John Lennon se justifiera devant les médias américains.

aller directement au contenu