La Fête de la musique est à l'eau dans plusieurs départements à cause des orages

par Gilles Halais jeudi 21 juin 2012 15:33
IDÉ

En Alsace, dans le Nord, en Picardie, Normandie... Nombre de concerts prévus dans le cadre de la 30e Fête de la musique sont annulés. D'autres maires ajusteront leur dispositif au dernier moment, comme à Metz et Nancy.

Météo France a placé 32
départements d'un grand quart nord-est de la France en alerte orange. De
violents orages, accompagnés de grêle et de fortes rafales de vent traversent
cette zone jusqu'en milieu de soirée. Conséquence : certaines
municipalités ont décidé d'annuler purement et simplement l'ensemble des
festivités organisées ce soir en extérieur. 

C'est le cas à Strasbourg et Mulhouse, dans les deux départements alsaciens. "Ne pas tenir compte de la
prévision de Météo France, même si elle n'est pas sûre à 100 %, serait
coupable
", estime le premier adjoint de Strasbourg,
Robert Herrmann. En juillet 2001 à Strasbourg, un arbre s'était effondré sur
les spectateurs d'un concert, un soir de tempête : le drame avait fait 13
morts et une centaine de blessés.

Les agents municipaux avaient installé sept scènes principales et une trentaine
de scènes secondaires pour ce soir. Elles ont toutes été démontées à la
mi-journée. Aucun arrêté n'a été pris pour empêcher les musiciens amateurs de
se produire dans la rue, mais s'ils installent des tentes ou des abris, la
police les leur fera démonter.
C'est la première fois en 30 ans que la Fête de la musique est annulée à
Strasbourg. Elle attire chaque année 50.000 à 80.000 spectateurs.

Abbeville, Rouen, Lille...

D'autres maires ont pris des décisions similaires, comme à Abbeville
(Somme), Rouen (Seine-Maritime) ou encore Lille (Nord), où le rassemblement des
chorales au parc Jean-Baptiste Lebas a été annulé. Le millier d'écoliers et
collégiens s'était préparé à cette fête depuis des mois. Les autres
manifestations qui devaient se dérouler en extérieur ont été transférées dans
des salles, annonce la mairie de Lille.

En Lorraine, les parcs sont fermés depuis le début de l'après-midi. Les
mairies de Metz et Nancy ajusteront leur dispositif au dernier moment, en fonction de l'évolution de la météo. A Thionville en revanche, le concert prévu dans le Parc Wilson est annulé.

A Lille, le préfet du Nord Dominique Bur lance un appel à la prudence et délivre quelques recommandations  

  

A Abbeville, la décision d'annulation a été difficile à prendre, admet Jean-François Coquet, adjoint à la Culture