aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Une manifestation nocturne à Montréal se termine par plus de 500 arrestations

le Jeudi 24 Mai 2012 à 07:26 mis à jour à 16:00
Par Olivier Bénis

La manifestation, festive mais déclarée illégale par les autorités, a été tolérée pendant plus de trois heures. Mais la police est finalement intervenue, après quelques débordements. Quelque 518 personnes ont été interpellées à Montréal, et 170 à Québec.

C'était la 30e manifestation nocturne quotidienne à Montréal, et le 101e jour de la grève étudiante. Plusieurs milliers de manifestants étaient réunis dans un square du centre-ville de la ville. Un type de rassemblement devenu illégal depuis la loi votée vendredi dernier par le gouvernement, qui oblige à fournir à la police le parcours emprunté avant toute manifestation.

Les policiers expliquent qu'ils ont rappelé la loi aux étudiants... Mais qu'ils ont décidé de tolérer la manifestation, tant qu'aucun méfait n'est commis. Le face à face a duré trois heures, dans une ambiance plutôt festive. Jusqu'à ce que des pierres soient lancées en direction des policiers, ainsi que des feux de bengale.

Aucune résistance de la part des étudiants

À ce moment, la manifestation se trouve prise en souricière par la police, alors qu'elle se dirigeait vers un secteur plus peuplé de la ville. Quelque 518 personnes sont alors interpellées, sans opposer aucune résistance. La police assure que les arrestations ont été effectuées en vertu d'un nouveau règlement municipal, et sont sans rapport avec la loi très controversée décidée la semaine dernière.

170 arrestations sont également signalées à Québec.

Les étudiants québécois sont engagés depuis plus de trois mois dans un bras de fer avec le gouvernement du Premier ministre Jean Charest, pour protester contre une hausse des droits universitaires. Depuis, ce même gouvernement a fait voter la "loi matraque" (selon ses opposants) réduisant la liberté de manifester.

Par Olivier Bénis
3
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Jonathan Limoges (anonyme),
J'ai fait parti des 400 arrestations. Il n'y a pas eu de projectiles même nos médias rapport se fait. Un policier interviewé a sorti des roches de ces poches pour montrer se que les manifestants avaient supposément lancé. C'était qu'une justification pour faire des arrestation de masse, encerclant les manifestants afin de les décourager de manifester. C'était trop bien organisé, c'était prévu d'avance de faire l'arrestation à ce point précis. Jamais nous avons eu un avis de se disperser avant d'être totalement encercler.
Avatar de anonyme
Marc-Antoine Lapointe (anonyme),
bonjjour, j'aimerais remercier les medias francais de supporter la cause etudiante.. J'ai pris pars dans plusieurs manifestation dont le sommets des amerique a quebec il y a bien des années et j'ai eu droit plus qu'a mon tour a des traitements policiers abusifs. le gouvernement quebecois se raproche de plus en plus du fascisme.. on a l'habotude de se fermer la gueule et se laisser tondre la laine sur le dos, mais des la premiere objection, voyez comment les dirigeant traitent les gens qui les paient, et encore pire, la prochaine generation, qui vont les torcher dans leur vieillesse.. Charest est en train de demolir le quebec, autant par ses actions economiques insensés que par ses paroles qui nous prennent definitivement pour des caves. de meme, j'ai ete souvent ete arreté quand j'etait etudiant a montreal dans des manifestations du genre. J'ai jamais rien cassé, mais j'etait traité en criminel pour seulement dire mon opinion en public avec les autres. c'est pas nouveau que la police bastonne les jeunes ici, ca fait des année qu'on se fait demolir physiquement et moralement jusqua se decourager et entrer dans le moule pour pouvoir mieux vivre.. a cause aucun dialogue.... ca donne rien, c'est jouer au martyrs.... s'il vous plait, lachez-nous pas
Avatar de anonyme
Marc (anonyme),
rectification : il n'y a pas eu de débordements de la part des manifestants, aucun.
aller directement au contenu