aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Tuerie d'Aurora : l'appartement du tueur présumé presque déminé

le Samedi 21 Juillet 2012 à 21:10 mis à jour à 23:35
Par Guillaume Gaven

Le logement était truffé de produits chimiques et d'explosifs - la police ne les a pas dénombrés, et parlait juste de "dizaines" d'engins à désamorcer.

"Il y a un amas de fils électriques, de fils de détente, de bocaux remplis de munitions, de liquides. Plusieurs choses qui ressemblent à des munitions de mortier. Entrer dans cet appartement en toute sécurité est un vrai défi", expliquait, avant d'entrer, le chef de la police d'Aurora, Dan Oates. 

Car il va falloir y entrer : la police espère récolter des indices qui puissent expliquer le geste de James Holmes, l'homme qui a ouvert le feu dans un cinéma, tuant 12 personnes et en blessant 58. Holmes a été ensuite interpellé, sans opposer de résistance. Il doit comparaître lundi devant un tribunal local.

La police n'a pas indiqué si Holmes avait parlé après son arrestation. Dan Oates n'a pas non plus souhaité commenter les mobiles possibles de ce geste.

Une explosion contrôlée

Pour l'heure, les artificier sont donc parvenus à entrer dans son appartement. Ils ont désactivé un piège installé à l'entrée - un engin explosif censé tuer la personne qui aurait ouvert la porte.

Ils ont ensuite procédé à une explosion contrôlée, via un robot téléguidé, qui a détruit ce qu'il restait de la fenêtre. D'autres engins ont également été désamorcés, toujours grâce à ce robot. Selon le FBI, le robot a aussi servi à sortir différents objets susceptibles de servir de preuves à charge contre le suspect.

Par Guillaume Gaven
aller directement au contenu