aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Syrie : Hollande reste sous pression de la droite

le Lundi 13 Août 2012 à 11:47
Par Gérald Roux

Le président de la République est accusé d'"attentisme" sur le dossier syrien, alors que les combats se poursuivent à Damas et Alep. Une semaine après Nicolas Sarkozy, c'est François Fillon qui demande aujourd'hui à François Hollande de presser la Russie de changer de position face à Bachar al-Assad.

Après l'ancien président, l'ancien Premier ministre. Dans une tribune dans le Figaro, François Fillon écrit notamment qu'avant d'être élu, François Hollande "n'avait pas de mot assez durs pour qualifier l'effacement de l'hexagone de la scène internationale et les erreurs à répétition de Nicolas Sarkozy". Pour lui, aujourd'hui, "la déception est à la hauteur des excès de critiques". Il souligne la "grande différence" entre les politiques de Sarkozy et de Hollande. L'ancien chef du gouvernement estime que le premier "prenait des risques" alors que le second "ne se préoccupe que de sa +normalitude+ et préfère de beaucoup son image à la recherche de résultat !".

Voir Poutine à Moscou maintenant

Et pour François Fillon, il y a une solution. "Si j'étais François Hollande je prendrais l'avion maintenant pour Moscou, si possible avec l'Angela Merkel", pour convaincre Vladimir Poutine de faire plier le président syrien, explique l'ancien Premier ministre, pour qui la position russe est le véritable "verrou" du dossier syrien. François Fillon se démarque toutefois de Nicolas Sarkozy qui faisait la semaine dernière un parallèle entre la Syrie et la Lybie semblant privilégier une intervention étrangère. Pour François Fillon, une intervention étrangère serait une "très grave erreur stratégique".   

Sarkozy, Copé, Lefebvre

L'ancien chef de l'Etat avait provoqué la surprise la semaine dernière en rompant le silence qu'il s'était imposé depuis son départ de l'Elysée. Dans un communiqué commun avec un des leaders de l'opposition syrienne, Nicolas Sarkozy appelait à une "une action rapide de la communauté internationale".
De son coté, le leader de l'UMP Jean-François Copé dénonçait récemment "l'inertie de la diplomatie française" et exhortait François Hollande à interrompre ses vacances pour prendre "une initiative diplomatique forte".
L'ancien ministre UMP Frédéric Lefebvre estimait lui aussi que le chef de l'Etat devait "interrompre immédiatement ses vacances" pour que la France puisse "prendre la tête" d'une "réaction internationale rapide".

Par Gérald Roux
11
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Greg (anonyme) @ roulemapoule,
C'est certain, c'est entièrement de sa faute !
Avatar de anonyme
GABRIELLE (anonyme),
Holòlande. Sait il ou est la Syrie ?
Avatar de roulemapoule
C'est ignoble de perturber les vacances de notre président normal avec la Syrie qui n'a enregistré, aujourd'hui 13 août 2012, que 150 personnes tuées.
Avatar de anonyme
louis jeanclaude (anonyme),
nous echappons au pire avec l'ancienne équipe les- va- en guerre sur le papier quel niveau......
Avatar de anonyme
oumar diawara (anonyme),
QUAND on a rien a proposer aux francais apres dix d'echec,on veut maintenant pousser hollande a l'echec,va en guerre ,pourquoi la france est souveraine Hollande a suffisament fait,que peut-il faire plus,sinon trouver les forces pour contrer la recession installee par ses predecesseurs,c'est mercantile de penser que le france doit se meler de tout et de rien..Bravo Hollande ton approche est parfaitement correcte,ceux qui ceulent aller en guerre allez-y,non sans la france,c'est un probleme Syro-Syrien
Avatar de anonyme
C'est vrai, quoi, Sarkozy et Fillon avaient été tellement efficaces dans cette triste affaire, qu'on attend de M. Hollande qu'il fasse au moins aussi bien ! il y avait, il y a et il y aura toujours des tyrans et des dictatures (plus ou moins brutales) et ce n'est manifestement pas l'ONU qui résoudra le problème Syrien... l'histoire de l'humanité ne manque pas d'exemples : seuls les peuples renversent les États ("le plus froid des monstres froids" écrivait Nietzsche), mais le résultat n'est pas toujours un mieux, ce serait trop simple, trop bisounours...
Avatar de anonyme
François (anonyme),
Il n'y a pas d'exemple qu'une absence d'intervention politique n'ait pas contribué à résoudre le problème posé...
Avatar de anonyme
grisdemachachal (anonyme),
on se demande encore à quoi peut servir l'ONU si certaines nations, ,sous des prétextes divers ( humanitaires de préférence ) s'arrogent le droit d'intervenir dans le conflit intérieur d'un Etat ( militairement peu convaincant cela va de soi ! ) Les leçons du passé n'ont pas servi ( Viet-nam - Irak - Afganistan - Tunisie - Lybie - Soudan etc...) - Des millions de morts pour une " pax america " qui n'a amené que le chaos ou dans le meilleur des cas un renforcement des oppositions à l'occident ( communisme - islamisme etc ... )- Mais rassurez-vous braves gens, après la destruction quasi systématique générée par les frappes occidentales ( qui n'ont de chirurgicales que sur les tables d'opération ) la toute puissance industrielle euro-américaine saura reconstruire mieux qu'avant, avec en prime des Mac -Do et du coca-cola..et des profits faramineux - Et après ?
Avatar de anonyme
Provence (anonyme),
Ils oublient vite qu'ils avaient demandé que la cour de l'Élysée soit prestement nettoyé quand un invité lybien a dû y installer sa tente... Maintenant, ils crient et s'indignent !!! Ils ont la mémoire trés courte !!!
Avatar de anonyme
GABRIELLE (anonyme),
Echanges des courtoisies entres Nuls ( UMP et Socialos )
aller directement au contenu