aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Syrie : des observateurs de l'ONU sont entrés dans Tremsa, village martyr

le Samedi 14 Juillet 2012 à 23:45
Par Grégoire Lecalot

Une équipe d'observateurs de l'ONU a pu entrer dans le village de Tremsa, où l'armée syrienne a mené une attaque meurtrière : plus de 220 morts, selon l'opposition. Ils racontent y avoir vu une école incendiée et des traces de sang. L'attaque aurait en priorité visé des maisons d'opposants et de déserteurs.

Ce sont les traces du massacre dénoncé par l'opposition syrienne que les observateurs de l'ONU ont découvert à Tremsa, village attaqué jeudi par l'armée loyaliste. L'équipe raconte avoir vu une école incendiée, des maisons endommagées et des mares de sang et des douilles à l'intérieur de plusieurs d'entre elles, bombardées par de l'artillerie et des mortiers, puis investies par des miliciens chabiha, inféodés au régime de Bachar al-Assad.

L'opposition estime que l'attaque a fait 220 morts, chiffre que ne peuvent confirmer les observateurs. Mais d'après eux, l'offensive visait en premier lieu des maisons d'insurgés et de déserteurs de l'armée. Un grand nombre de victimes, dont des rebelles, ont été "sommairement exécutées" et 17 autres, dont des femmes et des enfants, ont été tuées alors qu'elles tentaient de fuir cette localité sunnite, assure l'opposition. Les membres de l'ONU ont fait savoir qu'ils comptaient retourner à Tremsa.

Le pouvoir syrien, lui, a rejeté toute responsabilité. Via l'agence de presse officielle SANA, il dément la mort de civils dans l'attaque de tremsa, affirmant qu'il s'agissait d'une opération militaire ménée à la demande de la population pour se débarrasser des "terroristes" et qu'elle a été couronnée de succès.

 

Par Grégoire Lecalot
aller directement au contenu