aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Sevil Sevimli, étudiante franco-turque emprisonnée depuis mai en Turquie, a été libérée

le Lundi 6 Août 2012 à 20:49
Par Baptiste Schweitzer

La jeune fille de 20 ans, étudiante à Lyon, avait été emprisonnée au mois de mai dernier par la Turquie alors qu'elle séjournait dans le pays dans le cadre d'un échange Erasmus. Les autorités turques l'accusaient de collusion avec une organisation terroriste. Selon la famille de Sevil Sevimli, l'étudiante a été libérée ce lundi.

C'est donc la fin d'un calvaire de plus de trois mois. Sevil Sevimli a été arrêtée au mois de mai par les autorités turques. Étudiante à Lyon, elle effectuait un échange Erasmus en Turquie lorsqu'elle a été interpellée, accusée par les autorités de collusion avec une organisation terroriste.

Il y a quelques semaines, un comité de soutien s'était monté pour demander la libération de la jeune fille. Une pétition avait ensuite été lancée et des manifestations organisées. Ces derniers jours, les proches de Sevil Sevimli s'inquiétaient beaucoup de la dégradation de l'état de santé de l'étudiante franco-turque.

Cette pétition avait reçu en quelques jours 13.000 signatures et avait été envoyée au ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et à la ministre du Droit des femmes, Najat Vallaud-Belkacem.

Par Baptiste Schweitzer
3
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Yasin (anonyme),
CEUX QUI CRITIQUENT LE GOUVERNEMENT TURQUE, VIVENT-ILS OU ONT-ILS VECU PLUS D'UN MOIS CONSECUTIVEMENT EN TURQUIE DE TOUTE LEUR VIE? CAR IL EST FACILE DE CRITIQUER DE LOIN PHYSIQUEMENT ET DE TRES LOIN MENTALEMENT...
Avatar de anonyme
Eric (Irlande) (anonyme),
pendant ce temps..en Syrie....
Avatar de anonyme
Yilmaz (anonyme),
Tant mieux pour elle sa famille Cependant des opposants tels que les étudiants, les militaires, les élus kurdes restent prisonniers de ce régime islamiste, soutenu sciemment et délibérément par le monde dit "civilisé" Demandons le respect du droit pour tous en Turquie quelque soit leur appartenance politique si non ce sera chacun son tour
aller directement au contenu