aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Taïwan côté nature

le Dimanche 24 Juin 2012 à 06:40
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 5 (5 votes)

Taïwan, malgré sa réputation high-tech et l'image que renvoient ses grandes villes avec ses gratte-ciel et usines, est une île restée sauvage. Les trois quarts de son territoire sont couverts de forêts et de montagnes avec des sommets qui culminent à plus de trois mille mètres.

La chaîne centrale de Taïwan, avec des sommets à plus de 3000 mètres d'altitude: vue depuis le Hehuanshan. © Géo

Taïwan, c'est l'un des quatre dragons économiques de l'Asie, connu pour ses puces électroniques et ordinateurs : 80% du parc informatique dans le monde passe -pour au moins un de ses composants- par un atelier taïwanais.

Mais cette petite île, située à 180 kilomètres du continent chinois,  est restée sauvage : plus de 60% de son territoire sont couverts de montagnes et de forêts. Une centaine de sommets culmine à plus de trois mille mètres d'altitude. La population se concentre sur le littoral  de la côte ouest, principalement dans le bassin de Taipei.

Taïwan est située sur "la ceinture de feu" et parmi ses nombreux volcans, Datun près de la capitale est encore actif. Les Taïwanais, s'ils craignent les irruptions, profitent des très nombreuses sources d'eau chaude engendrées par l'activité géothermique, pour cultiver l'art du bain.

Depuis une vingtaine d'années, le gouvernement poursuit une politique de protection de l'environnement et a créé des parcs nationaux :  20% du territoire sont classés zone protégée.

Et tous les citadins taïwanais éprouvent, comme nous Occidentaux, le besoin de se rapprocher de la nature : ils profitent de leurs week-ends et de leurs vacances pour se mettre au vert.

Dans le magazine Géo, Clément Imbert nous fait découvrir une nature inattendue. Il a partagé quelque temps, le mode de vies des Taïwanais.

aller directement au contenu