aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

La nouvelle Mongolie

le Dimanche 6 Janvier 2013 à 08:57
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 4.5 (2 votes)

Il y a moins de 20 ans, l'économie mongole post soviétique, était au plus bas. Mais, depuis le milieu des années 2000, la Mongolie se fait remarquer parmi les pays émergents. Son taux de croissance a dépassé les 17% en 2011, selon la banque mondiale.

Dans le centre de la capitale Oulan-Bator poussent les gratte-ciel et hotels de luxe. © © Géo - Serge Sibert

Le sous-sol, cartographié par les Russes avant qu'ils ne s'en aillent, a révélé des trésors, des gisements importants - partout dans le pays - de charbon, d'uranium, d'or et de cuivre.

Exemple : dans le désert de Gobi, la mine d'or et de cuivre d'Oyu Tolgoi reposerait sur un siècle de réserve. Mais avant de sortir le moindre minerai, il aura fallu pendant dix ans, investir dans l'exploration et l'aménagement du site. "Construire une route à un million de dollars le kilomètre, pour faire circuler les camions de 200 tonnes et rallier la frontière chinoise" raconte Erik Bataille dans le magazine Géo.

Dans son reportage, il décrit la mine, telle une tour de Babel, avec ses 15.000 salariés venus du monde entier. L'exploitation doit démarrer en début d'année.

De son côté, Areva investit depuis des années dans l'exploitation d'uranium à Dulaan Uul. Le groupe nucléaire français n'attend plus que le feu vert du gouvernement mongol pour commencer. En contrepartie, Areva participe à des programmes économiques locaux.

Dans la capitale Oulan-Bator poussent les gratte-ciel et hôtels de luxe. L'engouement pour le capitalisme a fait naître une nouvelle classe de riches ; mais à côté de ça,  30% de la population vit sous le seuil de pauvreté.

aller directement au contenu