aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Obama parle de la crise de la presse lors d'une interview ... à Amazon

le Mercredi 31 Juillet 2013 à 22:23
Par Elise Delève

Barack Obama lors d'un discours dans un entrepôt d'Amazon au Tennessee © ADMEDIA/SIPA

Le président américain a évoqué la crise qui touche la presse non pas lors d'une interview accordée aux journalistes, mais à un média non "traditionnel". Barack Obama a parlé chez Amazon. L'entretien a été diffusé sur la plateforme de lecture électronique Kindle.

Pour parler de la crise de la presse américaine, le président Obama n'a pas choisi les principaux intéressés. Les journalistes de la presse écrite, radio, télé, ou encore les photographes, concurrencés par Internet et qui doivent faire face à la baisse des ventes et des recettes publicitaires. Il a préféré accorder un entretien à un média non "traditionnel" : la plateforme de lecture électronique Kindle, distribuée par Amazon. C'est la Maison Blanche qui a proposé cette interview au site internet.

Dans cet entretien, réalisé dans les locaux d'Amazon, Barack Obama décrit le "changement de culture" qui a modifié la vision du "rêve américain". Il explique : "Les gens qui essaient d'accéder à la classe moyenne ont de plus en plus de mal" aux Etats-Unis. 

"Il nous faut reconnaître que l'on ne reviendra pas à la situation du passé" (Barack Obama)

Au cours de cet entretien de 15 pages, le président américain évoque le métier de journaliste. "On le voit dans toutes les professions. On le voit dans le journalisme. Il y avait une époque où il existait des journaux locaux partout. Si vous vouliez être journaliste, vous pouviez bien gagner votre vie en travaillant pour votre journal local".

"Il existe de rares journaux qui gagnent de l'argent parce que ce sont des noms reconnus au niveau national, (mais aussi) des journalistes qui doivent se battre pour joindre les deux bouts, parfois comme pigistes, sans les mêmes avantages sociaux dont ils bénéficieraient dans un emploi stable pour un quotidien", note le président.

Elargissant à d'autres secteur, Barack Obama explique que "ce qui est vrai dans le journalisme est vrai dans le secteur manufacturier et dans le commerce: il nous faut reconnaître que l'on ne reviendra pas à la situation du passé".

Comme dans de nombreux pays, le secteur de la presse américaine est sinistrée. De nombreux journaux ont cessé leur publication ou ont licencié du personnel. Le Chicago Sun-Times a par exemple renvoyé tous ses photographes et n'emploie désormais que des pigistes. L'interview est accessible aux détenteurs d'un compte Amazon.

Par Elise Delève
0
Vos réactions sur cette info
aller directement au contenu