aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Neil Armstrong, la plus discrète des célébrités mondiales

le Dimanche 26 Août 2012 à 07:05
Par Pierre-Yves Dugua, Sylvie Johnsson

Si l'Amérique et le monde de l'Espace rendent aujourd'hui hommage au premier homme qui a marché sur la Lune, ils saluent aussi au-delà de cet exploit, les qualités particulières d'un homme d'une "simplicité légendaire" pour reprendre les mots de l'astronaute français Jean-Loup Chrétien.

Depuis qu'il avait pris sa retraite, Neil Armstrong vivait dans sa ferme du sud-ouest de l'Ohio où il cultivait le maïs et élevait du bétail.

En 2010, il avait fait une rarissime apparition en public. C'était pour dénoncer devant une commission du Congrès la politique de Barack Obama d'abandon de l'exploration spatiale par l'homme au profit de robots. Il ne participait pratiquement jamais aux commémorations.

Interrogé en 2005 sur CBS sur ses traces de pas sur la Lune, il avait fait part de son espoir que "quelqu'un ira sur place un de ces jours et les effacera."

Le premier homme à avoir marché sur la Lune n'avait jamais cherché à exploiter, commercialement ou politiquement, sa célébrité, bien qu'il ait été énormément sollicité.

C'est pour ces qualités psychologiques particulières qu'il avait été sélectionné par la Nasa.  Elle ne voulait pas des surhommes, des casse-cou mais des hommes avec les pieds sur terre, capables   d'affronter des conditions difficiles.

Neil Armstrong savait aussi qu'il n'avait pas réalisé cet exploit seul, qu'il dépendait d'un grand programme, et qu'il y avait beaucoup d'équipes et d'ingénieurs autour de lui. Des équipes aujourd'hui en deuil.

 

Par Pierre-Yves Dugua, Sylvie Johnsson
aller directement au contenu