aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Les veuves des JO-1972 se battent pour une minute de silence lors de la cérémonie d'ouverture

le Mercredi 25 Juillet 2012 à 15:25 mis à jour à 18:00
Par Clara Beaudoux

Les veuves des athlètes et entraîneurs israéliens tués en 1972 lors des jeux Olympiques de Munich réclament une minute de silence "spontanée" de la part du public, lors de la cérémonie d'ouverture des JO à Londres vendredi. Leur demande au Comité international olympique, également formulée fin avril par le vice-ministre des Affaires étrangères israélien, n'a pas abouti.

"C'est notre derniers recours" a déclaré Ankie Spitzer, veuve d'André Spitzer, entraîneur de l'équipe d'Israël d'escrime, lors d'une conférence de presse à Londres mercredi matin. Quarante ans après la prise d'otages, les veuves des athlètes et entraîneurs israéliens tués lors des JO de Munich en 1972 réclament une minute de silence "spontanée" de la part du public.

Car pour l'heure, le Comité international olympique (CIO) n'a pas accédé à leur requête. C'est pourquoi deux veuves, Ankie Spitzer, 66 ans, et Ilana Romano (veuve de Yossef Romano, haltérophile) ont fait le déplacement à Londres et en appellent au public.

"Nos maris sont morts sur la scène internationale, on devrait rappeler leur mémoire devant les millions de personnes qui vont regarder les Jeux"

"Quand Jacques Rogge (président du Comité international olympique, ndlr) prendra la parole (pendant la cérémonie d'ouverture, ndlr), nous demandons aux gens dans le stade qu'ils se lèvent pour une minute de silence", explique Ankie Spitzer. Les deux veuves devaient déposer mardi soir auprès de Jacques Rogge une pétition de 103.000 signatures. Mais le rendez-vous a été annulé et devait avoir lieu mercredi en fin de journée.

You do not have access to view this Atom.

Lors de la minute de silence des membres du CIO en mémoire des athlètes israéliens lundi © Reuters Toby Melville

Pour tenter d'apaiser la situation, le président du CIO a déjà observé une minute de silence inopinée à la mémoire des 11 Israéliens. C'était lundi lors de sa visite du village olympique, devant une centaine de personnes. Et puis surtout, le CIO répond qu'il ne s'agit pas "à proprement parler d'un refus d'organiser une minute de silence". "Le CIO a régulièrement commémoré la tragédie de 1972 et le fera une nouvelle fois à Londres lors d'une cérémonie qui se déroulera pendant les Jeux, mais il n'y aura pas de minute de silence pendant la cérémonie d'ouverture", indique une porte-parole.

Polémique en Israël

Mercredi le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) s'est offusqué du refus du CIO d'accéder à cette demande. "Le Crif considère que le fait que les victimes étaient des Israéliens a été un élément déterminant du choix des dirigeants du CIO de ne pas leur faire hommage de la courte, mais solennelle, minute de silence que leurs familles demandaient, demande appuyée par de nombreux pays démocratiques", déclare le président du Conseil, Richard Prasquier. "C'est la pire façon de faire entrer la politique dans les Jeux Olympiques, par le biais de l'antisémitisme", ajoute-t-il.

En Israël également, la polémique monte et les appels se mutliplient. Fin avril, le vice-ministre des Affaires étrangères Danny Ayalon avait écrit au CIO demandant cette minute de silence lors de la cérémonie d'ouverture. Sa requête était alors assortie d'un clip vidéo :

Just one minute - Danny Ayalon © worldjewishcongress

La prise d'otages de sportifs et entraîneurs israéliens par les membres d'une organisation palestinienne en septembre 1972 s'était soldée par la mort de 11 Israéliens, cinq membres du commando et un policier ouest-allemand.

Les veuves des JO-1972 demandent une minute de silence. Reportage à Londres, Nour-Eddine Zidane  
 

Lecture
 
Partager
Par Clara Beaudoux

Vidéo(s)

{iframe|youtube|260|462|gEy5OOS1eAI}
4
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
michel laplume (anonyme),
Il me parait normal de demander cette minute de silence pour cette inauguration de JO , Il serait même normal que ce soit le cas pour tous les JO à venir..Y compris le JO d hiver
Avatar de anonyme
larebelle (anonyme),
Il y a trente ans ...... le monde entier découvrait ce drame avec horreur , je trouverais "délicat" et honorable que le CIO commémore ce drame qui avait endeuillé le sport à l'occasion de ce triste 30° anniversaire. Une minute de silence lors de la cérémonie d'ouverture donnerait à la mémoire la dimension solennelle qui convient. PS : je ne suis pas juive, et je m'approuve pas l'annexion des territoire par l'état d'Israël, mais je trouve qu'il ne faut pas tout confondre.
Avatar de anonyme
Bien qu'affligé par le drame de 72, je trouve que ces exigences répétés deviennent réellement inadmissibles. Jusqu'à quand cela va-il durer ?
Avatar de anonyme
Heureusement que toutes les victimes de génocides ou autres n'ont pas ces mêmes revendications. Il y a des moments particuliers pour cela, afin que la mémoire des hommes reste en éveil. Mais il faut aussi éviter de cultiver la souffrance et la douleur au risque de rentrer dans une pensée morbide, tournée vers le passé, qui pourrait devenir paranoïaque.
aller directement au contenu