aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

L'incroyable sauvetage des manuscrits de Tombouctou

le Lundi 18 Février 2013 à 09:35
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 5 (2 votes)

L'Unesco organise une réunion à Paris afin de sauver le patrimoine malien, et particulièrement les manuscrits de Tombouctou.

© JC Lattès

L'Unesco est très mobilisée pour reconstruire les mausolées et sauver les manuscrits de Tombouctou détruits par les islamistes armés et prévoit une mission d'évaluation dans cette ville du nord du Mali.
"Dès que la situation le permettra, nous allons envoyer une mission d'experts pour évaluer la situation. Nous sommes très mobilisés pour accompagner les autorités et les populations dans la reconstruction des mausolées. Nous avons les plans, les photos et l'expérience" nécessaires, a déclaré Irina Bokova, la directrice générale de l'Unesco.

Jean-Michel Djian est l'auteur des Manuscrits de Tombouctou, chez JC Lattès. Les djihadistes ont brûlé certains de ces manuscrits. Les réactions n'ont pas manqué. Aujourd'hui "l'essentiel est sauvé parce que les bibliothécaires de Tombouctou ont pris les devants, en sortant dès fin août les manuscrits les plus anciens afin de les protéger ailleurs au Mali."

Les manuscrits ont été transportés le plus secrètement possible à l'aide de sac de riz, de 4x4, sur des charrettes, sous le manteau... afin de les exfiltrer de Tombouctou. "Il y a une anxiété à voir les étrangers s'emparer de ce patrimoine qui est caché", explique Jean-Michel Djian. L'Institut des Hautes Etudes et de Recherches Islamiques Ahmed Baba initié par l'Unesco récupère un certain nombre de manuscrits, mais la plus grosse partie est détenue par les familles.

Les manuscrits de Tombouctou reflète le rapport qu'entretenaient les savants et les copistes entre le 14e et le 17e siècle. Tombouctou était le phare culturel et économique de l'Afrique. Le commerce entre l'Egypte et le Maroc passait par Tombouctou. Ces ouvrages sont riches d'enseignement : arithmétique, astronomie, pharmacopée,...

La numérisation a débuté, mais le plus important, pour Jean-Michel Djian est de les traduire.

aller directement au contenu