aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Le Japon sortira du nucléaire d'ici 2030

le Vendredi 14 Septembre 2012 à 10:16
Par Elise Delève

Virage à 180° au Japon. Le pays annonce un plan de sortie du nucléaire d'ici les années 2030. Un changement politique obligé par la catastrophe de Fukushima, en 2011.

Le Japon va totalement sortir du nucléaire à l'horizon des années 2030. L'annonce a été faite par le gouvernement ce vendredi, 18 mois après la catastrophe de Fukushima. Avant l'accident, l'objectif était d'augmenter la production nucléaire dans ce même laps de temps (de 30% à 53%).

Toutefois, le gouvernement du Premier ministre Yoshohiko Noda a proposé qu'entre maintenant et les années 2030, les réacteurs considérés comme sûrs soient remis en service pour assurer une production d'électricité fiable. Ils seront inspectés par la nouvelle autorité de régulation qui est en cours de création.

Parvenir à l'objectif

Le gouvernement s'est imposé trois principes pour parvenir à son objectif
- ne plus construire de centrale nucléaire
- arrêter les réacteurs existants après 40 ans d'activité
- n'accepter le redémarrage des tranches suspendues qu'après des examens de sécurité.

Le gouvernement devra faire face à l'opposition des compagnies d'électricité. Elles réclament depuis l'accident de redémarrer des tranches arrêtées en 2011. Sans ces tranches, les compagnies sont obligées de faire tourner leurs centrales thermiques à plein régime pour compenser le manque d'énergie et doivent importer des hydrocarbures assez massivement, ce qui a fait plonger la balance commerciale dans le négatif.

Depuis Fukushima

La catastrophe de mars 2011 a poussé une centaine de milliers d'habitants à quitter leur domicile. Le sentiment anti-nucléaire n'a cessé de grandir depuis et des manifestations sont régulièrement organisées dans le pays.
La production a quant à elle baissé depuis l'accident, seul 2 des 50 réacteurs sont actuellement en activité, dans le centre du Japon. Les 48 autres sont arrêtés. 

Par Elise Delève
4
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
françoiss (anonyme),
pour ceux qui suivent ce qui se passe au Japon et à Fukushima, je suis surpris de voir chacun des bâtiments très endommagés de la centrale recevoir à présent des habillages parfaitement justifiés (dans la mesure où ils limiteront les rejets radioactifs permanents ?) mais aussi incroyablement esthétiques ! à croire que Tepco veut nous faire gober tout cru que ni tremblement de terre (force9) ni tsunami n'ont affecté Fukushima, ce que les pro-nucléaires aimeraient beaucoup à nous faire avaler : aucun mort officiel ! n'est-ce pas merveilleux ?? Arrêtons tout ce cirque nucléaire au plus vite, car son spectacle est affligeant de folies élitistes et militaires, et d'incompétences technologiques à savoir correctement le démanteler proprement (????) !
Avatar de anonyme
Et nous ? Nous faudrait-il une catastrophe de la même ampleur pour commencer à vraiment s'investir dans l'énergie propre ?
Avatar de anonyme
François (anonyme) @ 6lances (anonyme),
Non, il suffit d'accepter de la payer 4, 10 ou 30 fois plus cher: 4 pour l'éolien, 10 pour le solaire thermique ou 30 pour le photovoltaïque. Mais il faut être conscient qu'il n'y a pas que l'énergie qui augmentera, tous les produits dont la fabrication nécessite de l'énergie suivront...
Avatar de anonyme
Il faut donc attendre une telle catastrophe en France pour que les politiques décident une telle orientation de sorti du nucléaire. L'exemple japonnais ne suffi pas ?
aller directement au contenu