aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Le dissident chinois Chen Guangcheng serait dans un avion pour les États-Unis

le Samedi 19 Mai 2012 à 09:52 mis à jour à 13:01
Par Pierre Breteau

Au début du mois, des militants des droits de l'Homme demandaient au gouvernement chinois de laisser partir Chen, ici à Londres. © Amnesty International

Après trois semaines à l'hôpital, l'avocat chinois source de discorde diplomatique entre les États-Unis et la Chine serait dans l'avion pour Newark, un aéroport qui dessert New York.

Mis-à-jour à 13h01 avec l'enregistrement des bagages de Chen Guangcheng dans un avion pour Newark

Dix-neuf mois de résidence surveillée, une évasion, trois semaines à l'hôpital : c'est le parcours semé d'embûches que doit se frayer Chen Guangcheng.

Après ces péripéties et un séjour de plusieurs jours à l'ambassade américaine de Pékin, l'avocat serait dans un avrion pour les États-Unis. Ses bagages ont été enregistrés sur un vol qui a décolé vers midi (heure de Paris) en direction de Newark. Situé dans l'État du New Jersey, cet aéroport dessert la ville de New York. 

Difficile de faire la part des choses dans cette exfiltration, le dissident chinois "attend de voir ce qu'il va se passer" :

"Je dois prendre un vol pour les États-Unis, mais on ne m'a rien dit et je n'ai pas reçu nos passeports. Donc je n'en suis pas encore sûr."

Chen Guangcheng avait auparavant informé Bob Fu, président de l'organisation humanitaire ChinaAid basée au Texas, qu'il se trouvait à l'aéroport de Pékin.

Chen et sa famille "ont été informés qu'ils devaient faire leurs valises et se préparer à quitter la Chine". L'avocat — qui s'est rendu célèbre pour avoir lutté contre les stérilisations et avortements forcés — avait provoqué un contentieux diplomatique entre Pékin et Washigton le mois dernier. Il s'était enfui de sa résidence surveillée dans le nord-est de la Chine pour se réfugier à l'ambassade américaine.

Par Pierre Breteau
aller directement au contenu