aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Laurent Fabius: "Bachar al-Assad ne mériterait pas d'être sur la terre"

le Vendredi 17 Août 2012 à 14:43
Par Sylvie Johnsson

Après avoir visité un camps de réfugiés syriens à la frontière turque, le ministre française des Affaires étrangères a dénoncé avec force "les exactions" de Damas contre les populations civiles.

Laurent Fabius a visiblement été touché par ce qu'il a vu et entendu dans ces camps de réfugiés. "Après avoir entendu les témoignages bouleversants des personnes ici  quand on entend ça et je suis conscient de la force de ce que je suis en train de dire: M. Bachar al-Assad ne mériterait pas d'être sur la terre",

Laurent Fabius avec Christian Chesnot : "Bachar al-Assad ne mériterait pas d'être sur la terre"  

Lecture
 
Partager

A moins qu'il ne s'agisse de pallier par des mots forts à une certaine impossibilité d'agir concrètement pour justement "abattre" le régime de Damas.

Laurent Fabius termine en Turquie une tournée régionale axée sur la crise syrienne qui l'a mené au Liban et en Jordanie avant la réunion le 30 août prochain du Conseil de sécurité de l'Onu "pour traiter de la situation en Syrie". Une réunion organisée à l'initiative de la France.


Par Sylvie Johnsson
14
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
francois (anonyme),
attention ! M. Fabius, qui maîtrise très bien la langue française (souvenez-vous du "responsable mais pas coupable"), a bien dit : "M. Bachar al-Assad ne mériterait pas d'être sur la terre" c'est le conditionnel présent. Ce que de nombreux médias ont déformé en "ne mérite pas" indicatif présent. Malheureusement, le conditionnel impliquant une condition, M. Fabius ne précise pas quelle est la condition qui ferait que M. Bachar al-Assad ne devrait plus ou n'aurait jamais dû être sur terre... l'existence de YHWH peut-être ?
Avatar de anonyme
T'as raison Laurent ! Que ses compatriotes l'envoient le sous terre !
Avatar de anonyme
Sur le fond, il n'y a plus grand monde pour croire que Bachar (surnommé "la girafe" par les syriens en raison de son grand cou) soit un dirigeant fréquentable. Impossible de nier les exactions et les horreurs de son régime condamné. Mais est-ce à un ministre français des affaires étrangères de céder de cette manière à son émotion (légitime) et d'en oublier les convenances du langage châtié des Chancelleries ? Avait-il l'accord de ses patrons (le Président de la République et le 1er Ministre) pour exprimer de cette manière la voix de notre pays ? C'est choquant M. Fabius : vous avez fait sous vous, mais vous n'en avez pas encore l'âge ! Mettez des pampers au cas où... En tout cas carton rose, la couleur de votre fleur préférée !
Avatar de anonyme
François (anonyme),
Monsieur Fabius outrepasse largement sa fonction. Il se permet une sentence qui appartient à Dieu, pas aux hommes fussent ils socialistes...
aller directement au contenu