aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

La vidéo, arme à double tranchant de la présidentielle américaine

le Lundi 24 Septembre 2012 à 15:49 mis à jour le Mardi 25 septembre à 11:33
Par Elise Delève
{iframe|youtube|260|462|MU9V6eOFO38}

Mitt Romney on Obama Voters © MotherJonesVideo

A partir de ce mardi, France Info vous propose de vivre la campagne américaine vue du net. Un rendez-vous à retrouver tous les mardis. Le premier numéro est consacré au premier faux pas de Mitt Romney. Le site américain Mother Jones a diffusé une vidéo prise en caméra cachée où le républicain raillait la "mentalité de victimes" des électeurs de son adversaire. Un temps fort de la campagne non pas décidé par la télévision mais par les internautes.

Elle est devenue "la vidéo des 47%". Un restaurant flouté, des bruits de verres et Mitt Romney ironisant sur les électeurs de Barack Obama, qui vivent selon lui, aux crochets de l'Etat. 

Internet jouant le rôle d'une énorme caisse de résonance, la vidéo diffusée sur le site Mother Jones, s'impose dans les conférences de presse de Mitt Romney. Le lendemain, il maintient son message. Lorsqu'un journaliste lui demande s'il est conscient d'avoir offensé les 47% d'électeurs, il invoque la maladresse, "et bien, ce n'est pas dit de la façon la plus élégante", et se défend, "je parle de façon improvisée en réponse à une question".

La réaction de Romney à la vidéo qui l'embarrasse © DAYTECH793

D'où vient la vidéo ?

La vidéo a été publiée mi-septembre par Mother Jones, mais elle est ancienne. Elle a été tournée clandestinement le 31 mai lors d'un dîner privé de levée de fonds en Floride. Elle a tout de suite été diffusée par le compte YouTube Romney Exposed. La version est un simple fichier audio, sans image ni contexte et évoque un voyage de Mitt Romney dans une usine chinoise, "Mitt Romney et les esclaves chinois chez Bain" (Bain étant une référence à Bain capital, le fonds d'investissement qu'il a dirigé entre 1984 et 1999). La vidéo ne fait pas parler d'elle. Elle est simplement citée par quelques journaux américains.

Fin juin, elle réapparait sur le site BuzzFeedMitt Romney ne commente pas l'extrait. La chaîne CNN se penche sur le film et affirme que Bain Capital n'a jamais acheté l'entreprise chinoise dont il est question dans la vidéo.

Le 27 août, une série de vidéos, enregistrées dans le même contexte sont publiées sur YouTube avec un autre compte, celui d'Anne Onymous

Le 17 septembre, Mother Jones diffuse le film complet "Vidéo secrète : Romney raconte à ses donateurs aisés ce qu'il pense VRAIMENT des électeurs d'Obama".

La vidéo oblige Obama à réagir

Dès la publication de la vidéo, les pro-Obama et les partisans de Romney engagent un dialogue sur Twitter.
Mother Jones tweete sa vidéo à 13h le 17 septembre. La première réaction politique est celle de Melissa Ryan, de l'équipe de campagne d'Obama qui retweete simplement le titre et la vidéo. 

Barack Obama tweete à son tour à 16h50. Un tweet sous forme de reproche. "Nous pensons que nous sommes un tout. Nous ne pensons pas que l'économie dépende des plus aisés mais des classes moyennes".

 

La première déclaration de l'équipe de campagne de Mitt Romney est tweetée à 18h30, "Romney maintient les déclarations qu'il a faites dans la vidéo. Il veut aider tous les Américains à combattre la politique économique d'Obama".

 

La réponse tweetée ne semble pas suffire au président Obama. Il tient à réagir dans la célèbre émission the Late show de David Letterman. "Quand je rencontre des républicains lors de mes meetings à travers le pays, je vois des gens qui travaillent beaucoup, des gens qui s'occupent de leurs familles, qui s'inquiètent pour ce pays et mon sentiment est que, si vous voulez devenir président, vous devez travailler pour tout le monde, pas pour une minorité".

 

Obama responds to Romney tape © ThePopularFeed

YouTube : carrefour des contenus

La " vidéo des 47%" a été visionnée plus de 3 millions de fois sur Youtube en moins de 48h ce qui est plus que le spot de campagne officiel de Mitt Romney. Cette année, le site Youtube a choisi de miser sur cette campagne et sur la force des vidéos. Le site a créé, spécialement pour cette élection, une chaîne politique qui regroupe toutes les vidéos en lien avec Barack Obama et Mitt Romney : youtube politics.

Depuis avril 2011, 600.000 vidéos des deux candidats ont été mises en ligne. Celle des "47%" a été un temps fort de la campagne qui n'a été générée ni par les équipes d'Obama et de Romney, ni par la télévision. Pour Olivier Tesquet, journaliste au service média de Télérama et ancien journaliste chez Owni, ces contributions peuvent être appelées "des contributions ascendantes", cette vidéo vient pour lui "du bas car elle a été filmée dans des conditions artisanales par quelqu'un qui assistait à la réunion en question". Il estime que Youtube a un pouvoir de diffusion maximal.

Besoin du web pour s'enflammer ?

Avec la vidéo des "47%", les internautes sont utilisateurs et contributeurs. Olivier Tesquet explique que "YouTube devient le nœud dans lequel on va retrouver les contenus des équipes de campagnes et les contributions qui émanent des internautes qu'on peut appeler ascendantes"

Cependant, le journaliste estime que pour que les vidéos aient un réel impact sur la campagne, il faut qu'il y ait "une conjonction entre un moment fort médiatique classique, et des répercussions, des suites sur internet et sur les réseaux sociaux"

"Mother Jones a compris que la simple diffusion d'une vidéo pouvait suffire à créer l'évènement", Olivier Tesquet  
 

Lecture
 
Partager

 

 

 

Par Elise Delève
aller directement au contenu