aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

L'ex-président égyptien Hosni Moubarak victime d'une attaque cérébrale

le Mardi 19 Juin 2012 à 21:27
Par Gilles Halais

Les médecins avaient dû faire repartir son cœur à trois reprises après des arrêts cardiaques, le dernier aujourd'hui. Dans la foulée, l'ex-président égyptien a été victime d'un accident vasculaire cérébral. Il a été transféré à l'hôpital dans la soirée.

En début de soirée, les médecins égyptiens annonçaient que le cœur d'Hosni Moubarak s'était arrêté, et qu'ils avaient dû le faire repartir à l'aide d'un défibrillateur, pour la troisième fois en quelques jours. "L'état de santé de Moubarak est entré dans une phase grave", analyse l'agence officielle Mena.
Avant d'annoncer, quelques minutes plus tard, une grave complication : un accident vasculaire cérébral.
A ce stade, on n'en sait pas plus sur l'état de santé d'Hosni Moubarak, 84 ans. 

L'ancien dictateur égyptien est détenu depuis deux semaines dans une aile médicalisée de la prison de Tora, dans le sud du Caire, depuis sa condamnation. C'est le jour du verdict, le 2 juin, que sa santé a commencé à décliner : dépression aiguë, difficultés respiratoires et hypertension. Sa famille réclamait depuis son transfert dans un hôpital, mais les autorités égyptiennes semblaient avoir à cœur de le traiter comme n'importe quel détenu.
Moubarak a finalement été transféré dans la soirée. 

Le pahraon déchu a été condamné à la prison à vie pour la répression sanglante de la révolte populaire au début de l'année 2011, qui avait fait quelque 850 morts.
La dégradation de son état de santé intervient alors que des milliers d'Egyptiens manifestent de nouveau place Tahrir pour dénoncer le "coup constitutionnel" des militaires au pouvoir. L'armée s'est arrangée pour pouvoir conserver les rênes du pays, quelle que soit l'issue de l'élection présidentielle. 

 

Par Gilles Halais
0
Vos réactions sur cette info
aller directement au contenu