aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

François Hollande redoute le "chaos" en Syrie

le Samedi 28 Juillet 2012 à 18:29
Par Caroline Caldier

Depuis samedi matin la ville d'Alep est sous le feu de l'armée syrienne. François Hollande somme à nouveau l'ONU d'intervenir en Syrie. En déplacement dans le Gers, le président de la République appelle de ses vœux une intervention du Conseil de sécurité, le plus rapidement possible. Selon les organisations humanitaires le conflit a déjà fait plus de 20.000 morts.

François Hollande lance un nouvel appel au Conseil de sécurité de l'ONU. Le président français redoute que la Syrie ne sombre dans le dans "le chaos" et la "guerre civile". Depuis samedi matin la ville d'Alep subit l'assaut de l'armée régulière, bombardée et mitraillée par des hélicoptères. L'Observatoire syrien des droits de l'homme, a déjà dressé premier bilan de 29 morts et considère les combats comme "les plus violents depuis le début de la révolte", dont elle chiffre les victimes à plus de 20.000, dont près de 14.000 civils.

"Le régime de Bachar al-Assad sait qu'il est condamné et va utiliser la force jusqu'au bout" (François Hollande)

C'est pourquoi le président français s'est particulièrement adressé aux deux pays qui ont jusque là opposé leurs vetos à des projets de résolution condamnant le gouvernement de Damas : la Russie et la Chine. Selon lui ces pays doivent prendre "en considération que ça sera le chaos et la guerre civile si Bachar al-Assad n'est pas à un moment empêché", appelant de ses vœux la constitution d'un gouvernement de transition en Syrie. "Il n'est pas trop tard mais chaque jour qui passe, c'est une répression, des soulèvements et donc des massacres", a poursuivi le président français.

En déplacement dans le Gers, François Hollande s'est adressé à la Chine et à la Russie  
Le président de la République avec Mathias Kern

Lecture
 
Partager

 

Sous les balles, les bénévoles du Croissant rouge syrien se démènent pour venir en aide aux civils  
Philippe Chtoll, porte-parole du Comité international de la Croix rouge a eu au téléphone des volontaires

Lecture
 
Partager
Par Caroline Caldier
5
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
pastilleverte (anonyme),
Fine analyse de notre président ! Mais oui, laissons cette région s'embraser et on verra bien les conséquences pour nous (disent les "pas vu, pas entendu, pas dit").
Avatar de anonyme
caherine (anonyme),
Je crois qu'il ne faut pas s'en mêler, et pour le président il a de quoi faire en France!!!!!
Avatar de anonyme
Il en est ou du mariage gay? du vote des étrangers, du démantèlement du nucléaire?
Avatar de anonyme
gabrielle (anonyme),
Voila la vision d'un grand homme politique !!! Prix Nobel pour la paix pour lui aussi ? Comme Sarko?
aller directement au contenu