aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Le Bordelais devenu nabab à Chypre

le Samedi 18 Août 2012 à 05:10
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 3 (1 vote)

En 25 ans, Christophe Chaillou, le Bordelais de Saint-Genès, supporteur de la grande époque des Girondins, s'est fait une place au soleil dans le tourisme sur l'île de la Méditerranée.

Christophe Chaillou © DR

Il faut le suivre déambuler dans les rues de Limassol, la capitale touristique de Chypre, barreau de chaise au bec, trimbalant son air toujours ravi dans les restos branchés et les boîtes à la mode, le long des 18 kilomètres de plages de la cité balnéaire. Avec lui, vous entrerez partout. C'est que Christophe Chaillou est devenu un personnage incontournable à Chypre. Cela fait près de 25 ans qu'il vit ici, depuis le jour de son mariage, en juin 1985, avec une Chypriote qu'il avait rencontrée quelques années plus tôt sur les bancs de l'école hôtelière Glion en Suisse. " J'avais fait venir une soixantaine de copains de Bordeaux, raconte Chaillou. On avait organisé leur voyage et tout leur séjour, avec des excursions dans l'île, ça a été la fête pendant une semaine ! "

Une voie toute tracée

Une fois dissipées les dernières effluves de champagne, l'idée lui vient alors de monter une agence de voyage réceptive à Chypre. Il ouvre ses bureaux à la fin de l'été. Ils sont trois au départ : Christophe, son épouse et une secrétaire. 24 ans plus tard, l'agence " Creative Tours " emploie 40 permanents : guides, représentants, assistants, tous francophones, et le double l'été avec les saisonniers. C'est que le pari était risqué : " A l'époque, se souvient Christophe, Chypre était une destination difficile à vendre aux Français. Il n'y avait pas de vol direct depuis Paris, on sortait de l'invasion des Turcs (qui occupent le nord de l'île depuis 1974), et chaque fois qu'un otage français était libéré au Liban, il passait par Chypre, pas terrible comme image !" Certes, beaucoup reste à faire, mais Chypre accueille aujourd'hui bon an mal an 32.000 touristes français (encore huit fois moins que la Grèce ou Crête). Et 90 % viennent via l'agence " Creative Tours ". Christophe travaille avec la plupart des tours-opérateurs français, en particulier " Héliades ", grand spécialiste de la destination.

Un gamin de Saint-Genès

Né à Libourne d'un père assureur et d'une mère au foyer, Christophe a vécu toute son enfance et son adolescence à Bordeaux, jusqu'à son départ pour la Suisse en 1979. Inscrit au collège Saint-Genès, il garde la nostalgie de ses virées au stade Lescure, en vélo, avec ses copains, les soirs de match. "On était complètement mordus, se souvient Christophe. C'était la grande époque des Girondins, des Giresse, Tigana et Dugarry un peu plus tard. Aujourd'hui, je dois être le seul supporteur de Bordeaux au Moyen-Orient !" Il n'y a qu'à se rendre à ses bureaux de Limassol, couverts de photos de l'Ile aux oiseaux et du Banc d'Arguin, pour se faire une idée des attaches du bonhomme.

Une maison sur le Bassin

A bientôt 50 ans, un généreux embonpoint, Christophe Chaillou a su garder son âme de gosse. Jeune papa (Raphaël, 2 ans et demi, et Nicolas, 1 an, nés d'un deuxième mariage avec une autre Chypriote), il a aussi deux grands fils de 18 et 23 ans. Son rêve aujourd'hui serait de s'offrir un petit pied-à-terre sur le Bassin, à l'instar des deux villas de ses sœurs émigrées aux Etats-Unis et en Argentine. La troisième, elle, est restée sur les terres de son enfance. Elle a ouvert un petit restaurant, " la Cabane à Chacha ", où les habitués du Cap-Ferret viennent se délecter d'huîtres et de fruits de mer. Alors pourquoi pas à L'Herbe où le garçonnet passait toutes ses vacances dans l'appartement des grands-parents ? Christophe rentre tous les deux mois en France, et peut-être un peu plus à l'avenir s'il finit par reprendre l'affaire d'importation de vins français sur laquelle il lorgne à Chypre, ce qui lui donnerait l'occasion d'arpenter les allées de Vinexpo ! Dans la grande maison de Limassol, traîne au pied de son lit " le Guide du Bordelais " de Michel Suffran et Michel Berthomeau. " Plus qu'un livre de chevet, c'est ma petite bible, dit Christophe, je le parcours de temps en temps, ça me donne la pêche ! "

Lui écrire

Aller plus loin

Retrouvez ce portrait dans le livre "S'expatrier, vous en rêvez, ils l'ont fait !", 100 portraits d'expatriés français aux éditions Studyrama

Aller à Chypre avec le tour-opérateur français Héliades, spécialiste de Chypre. Richesse des musées, splendeur des sites archéologiques, beauté et la variété de la nature, douceur des plages aux eaux tièdes et cristallines, agrémentée par l'accueil souriant et chaleureux des Chypriotes !

Sa société, Creative Tours

L'office de tourisme de Chypre. Bienvenue dans l'île que l'on peut visiter toute l'année ! Profitez d'un circuit dans une île où il y a tant à voir. Promenez-vous dans les montagnes parfumées et découvrez les éblouissantes églises byzantines. Immergez-vous dans l'histoire du pays en visitant ses magnifiques villages où vous recevrez la plus chaleureuse des hospitalités. Goûtez à la plus ancienne appellation viticole au monde et profitez d'un soleil permanent. Tombez amoureux à l'endroit même où Aphrodite, la déesse de l'amour est née.

Aller à Chypre avec Cyprus Airways, la plus grande compagnie aérienne chypriote

Retrouvez cette chronique dans le magazine régional d'informations Objectif Aquitaine

aller directement au contenu