aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Bill Clinton galvanise la convention démocrate, Obama fait une apparition surprise

le Jeudi 6 Septembre 2012 à 07:19
Par Guillaume Gaven

Dans un discours d'une cinquantaine de minutes, longuement ovationné, l'ancien président s'est livré à un vibrant plaidoyer en faveur de Barack Obama... qui est venu le saluer brièvement. Car le grand jour du président sortant, c'est ce jeudi soir.

"Aucun président, aucun président - pas moi-même ni aucun de mes prédecesseurs, personne n'aurait pu réparer les dégâts causés en seulement quatre ans". Très en verve, Bill Clinton... C'était au tour de l'ancien président américain de galvaniser les foules, à la convention démocrate qui se tient depuis le début de la semaine à Charlotte, en Caroline du Nord.

Face à une assemblée conquise d'avance, Bill Clinton, la voix cassée, a multiplié les piques contre le candidat républicain, Mitt Romney. "Je veux un homme qui croie sans le moindre doute que nous pouvons recréer le rêve économique américain"

Alors que les Républicains martèlent, depuis des jours, un argument utilisé par Reagan contre Carter en 1980 - "Etes-vous dans une meilleure situation qu'il y a quatre ans ?" - la réponse de Bill Clinton ne s'est pas fait attendre. "Sommes-nous là où nous le souhaitons ? Non. Est-ce que le président est satisfait ? Non. Mais sommes-nous dans une meilleure situation que quand il a pris ses fonctions, avec une économie en chute libre, qui perdait 750.000 emplois par mois ? La réponse est oui !"

"Aucun président, pas moi, n'aurait réparé les dégâts qu'il a trouvé en seulement quatre ans" (Bill Clinton, soutien d'Obama)  

Lecture
 
Partager

Petite surprise de fin : Obama en personne est monté à la tribune saluer son prédécesseur. Devant un public en délire, Clinton l'a accueilli en s'incliant et en l'embrassant.
Mais Obama n'a prononcé aucun mot. Il se réserve pour la nuit prochaine... 

Par Guillaume Gaven
1
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Je ne cesserai jamais de me perdre en conjectures,au sujet des USA.On y prêche toutes les religions,surtout à DROITE;à l'inverse aucun des préceptes de l'HUMANISME le plus élémentaire n'y est pratiqué,à savoir:partage,bonté,générosité,civilité,etc..Je dirais que c'est un pays "OXYMORE";c'est un pays qui m'inspire d'énormes "réticences".. Comme une patate brûlante..
aller directement au contenu