aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Au moins 12 morts et 40 blessés dans une fusillade dans un cinéma de Denver

le Vendredi 20 Juillet 2012 à 10:46 mis à jour à 15:20
Par Rédaction de France Info

Le cinéma du centre commercial d'Aurora. © Karl Gehring/AP/SIPA

La fusillade s'est déroulée dans la nuit de jeudi à vendredi dans un cinéma de Denver lors d'une séance de The Dark Knight Rises. Un homme d'une vingtaine d'années, portant un gilet pare-balle, s'est introduit dans la salle de cinéma, muni d'un fusil et de deux armes de poing. Il aurait d'abord lancé une sorte de grenade vers les spectateurs, puis aurait tiré faisant au moins 12 morts et 40 blessés. Le tireur a été arrêté dans le parking du centre commercial.

Au moins 12 personnes ont été tuées et 40 autres blessées (bilan révisé à la baisse) dans la nuit de jeudi à vendredi dans une fusillade, survenue dans un cinéma de la banlieue de Denver (Colorado). Un enfant de 6 ans et un bébé de trois mois font partie des victimes. La fusillade a eu lieu lors d'une projection de The Dark Knight Rises, le dernier épisode de la trilogie Batman, dans un centre commercial d'Aurora. La police a reçu des appels à partir de 0h30.

Un tireur avec un "casque anti-émeutes"

On connait désormais l'identité du tireur, arrêté sans résistance dans le parking situé derrière le cinéma : l'homme s'appelle James Holmes, il est âgé de 24 ans. Des munitions ont été retrouvées dans sa voiture. Un porte-parole de la police, Frank Fania, a déclaré à CNN qu'il était muni de trois armes : un couteau, un fusil et un pistolet. Il était également vêtu d'un gilet pare-balles lorsqu'il a été arrêté. 

Un second pistolet a également été retrouvé dans le  cinéma. NBC station KUSA-Denver cite un témoin qui a vu "un homme d'un 1,80m habillé en noir et portant un casque anti-émeutes, des lunettes de protection et un gilet pare-balles". D'autres personnes qui ont assisté à la scène parlent d'une tenue du SWAT (équivalent américain du GIGN).

Dan Oates, chef de la police d'Aurora a indiqué qu'il n'y avait pas signe de la présence d'autres tireurs. Des médias locaux, comme l'antenne locale de la chaîne de télévision Fox KDVR, avaient d'abord évoqué deux tireurs. 

"Des petites explosions venant de partout"

Selon la police, l'homme a ouvert le feu au moment où se produisait, à l'écran, une scène de tirs. Selon des témoins cités par 9news (dans cette vidéo), le tireur a donné un coup de pied dans la porte de la sortie de secours, puis il a lancé comme des grenades fumigènes désorientantes et a commencé à tirer. Un témoin interrogé par la chaîne ABC explique : "On a juste continué à regarder le film pendant un moment". Puis, réalisant que quelqu'un tirait réellement dans la salle, "Tout le monde a commencé à paniquer".

"Des témoins ont entendu une sorte de sifflement. Des gaz en sont sortis et l'homme armé a ouvert le feu", raconte également une source policière sur place.

Le témoignage d'Haydn Miller qui était présent dans le cinéma pendant la fusillade, recueilli par la chaîne locale Sky Nine.  
 

Lecture
 
Partager

"Nous avons entendu 10 à 20 tirs et de petites explosions venant de partout. Nous avons entendu des gens hurler peu après. Puis on nous a dit d'évacuer les lieux par haut-parleur. Dès que nous sommes sortis, nous avons vu les gens courir partout en hurlant", a déclaré un autre témoin à CNN. Sur son site, le Denver Post publie également des témoignages de spectateurs. L'un d'eux raconte qu'il a vu des personnes s'effondrer dont une petite fille. 

Une personne sur place a filmé la scène avec son téléphone portable :

Shooting in aurora movies people shot © 13shantyltoledo

Un immeuble en lien avec le suspect évacué

NBC News indique que les blessés ont été transportés vers les trois hôpitaux locaux. Des policiers ont emmené des blessés directement dans leur voiture sans attendre les ambulances. Selon le Denver Post, certaines personnes sont mortes sur les lieux de la fusillade, quatre autres à l'hôpital. Plusieurs corps se trouvent toujours à l'intérieur du multiplex "Century 16 Movie Theater".

Les images de CNN montrent des dizaines de policiers présents autour du cinéma faisant évacuer les lieux par crainte de la présence d'un engin explosif.

Un immeuble, situé au nord d'Aurora, en lien avec le suspect arrêté a été évacué, selon le chef de la police Dan Oates. Le responsable policier a indiqué qu'une perquisition était en cours au domicile du suspect, qui avait assuré disposer d'explosifs à son appartement.

C'est aussi dans le Colorado que la tuerie de Columbine ( à une trentaine de kilomètres de Aurora) avait fait 15 morts et 24 blessés en avril 1999.

Le président Obama, qui a décidé d'écourter sa tournée électorale à l'annonce du drame, a prévu de s'exprimer à 11h20 (17h20 heure de Paris) en direct de Fort Myers, en Floride. Dans un premier communiqué, il s'est dit "choqué" par cette fusillade "atroce et tragique".


Carte de situation d'Aurora (Colorado) © IDÉ

Par Rédaction de France Info

Vidéo(s)

{iframe|youtube|260|462|DQuUG21SBC8}
3
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
DESABUSEE (anonyme),
Mais qu'est donc en train de devenir l'humanité , Qu'a t-on fait de nos vies, de nos valeurs, pour être capables de telles horreurs, de tant de haine et tant de violence ? Et surtout, quels moyens pour faire cesser cela ? J'ai peur, peur de ce que nous devenons, peur pour nos enfants, peur pour l'Homme. Si un Dieu Créateur quelqu'il soit existe, sa désolation doit être à l'image de notre déchéance !
Avatar de anonyme
Alain Riethmuller (anonyme),
Au delà de l’horreur du drame, je me demande ce que faisaient un enfant de 6 ans et un bébé de trois mois dans cette salle qui projetait un film définitivement pas destiné à un jeune public.
Avatar de anonyme
Cette folie continuera aux Etats-Unis tant que le super riche lobby, la National Rifle Association, empêchera tout contrôle ou contrainte dans la vente d'armes à feu avec l'accord d'une grande partie macho d'Américains invoquant leur droit constitutionnel du port d'armes adopté en 1787(!) et armés jusqu'aux dents en veux tu en voilà et la torpeur du reste du peuple.
aller directement au contenu