Mali : un couple lapidé à mort par des islamistes

par Guillaume Gaven lundi 30 juillet 2012 16:29, mis à jour le lundi 30 juillet 2012 à 17h00
Adama Diarra Reuters

La lapidation était publique. A Aguelhok, dans le nord du Mali, un couple a été lapidé hier parce qu'il n'était pas marié, et avait deux enfants.

"Dès les premiers coups, la femme s'est évanouie" ; l'homme, lui, "a crié une fois", raconte des témoins, des élus de la région - qui ont voulu rester anonymes, par crainte des représailles. Pour la première fois depuis qu'ils contrôlent le nord du Mali, des islamistes ont procédé à une lapidation publique jusqu'à ce que mort s'ensuive.
On avait déjà rapporté des coups de fouet pour les buveurs d'alcool, les fumeurs, les couples illégitimes, mais pas de lapidation.

Lapidés parce qu'ils n'étaient pas mariés, et avaient eu deux enfants. Les islamistes sont allés les chercher dans la brousse. Ils les ont ramenés en ville, à Aguelhok, dans le nord du pays. Devant une foule de 200 personnes, l'homme et la femme ont été mis chacun dans un trou. Et lapidés.

La ville d'Aguelhok est contrôlée par le groupe armé islamiste Ansar Dine, allié d'Al-Qaïda au Maghreb islamique dans la région. Elle a été désertée par la grande majorité de ses 3.000 habitants.