Face à la violence, les Syriens choisissent l'exode

par Caroline Caldier vendredi 20 juillet 2012 23:40
Mohamed Azakir Reuters

Ils sont des milliers de Syriens à fuir les combats à Damas et Alep, vers les pays voisins. La Turquie, l'Irak, la Jordanie et le Liban voient le nombre de réfugiés exploser, à leurs frontières avec la Syrie, ces derniers jours. L'intensification des combats dans la capitale, et l'attentat de mercredi qui a touché le régime al-Assad en plein cœur, font craindre aux syriens des lendemains plus sombres encore.

Face à la violence et après l'attentat de mercredi qui a provoqué une contre offensive de l'armée régulière, la
population syrienne n'a désormais plus qu'un unique recours : la fuite. En
effet durant la seule journée de jeudi, plus de 300 personnes, en majorité des civils,
ont péri en Syrie, soit le bilan le plus lourd en 16 mois de révolte, selon un
décompte de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) publié vendredi.

Le Haut-Commissariat aux réfugiés de l'ONU de son côté enregistre le nombre de
passages à la frontière qui croit lui aussi de façon exponentielle. Jusqu'à
30.000 Syriens ont fui au Liban durant les dernières 48 heures. "Les Syriens
fuient aussi vers la Turquie, la Jordanie, l'Irak, mais il y a un véritable
exode vers le Liban"
, a déclaré vendredi à Genève la porte-parole du HCR
lors d'un point presse.

Inquiétude pour la population irakienne en Syrie

Le HCR a par ailleurs
fait part de son inquiétude concernant les réfugiés irakiens vivant à Damas.
"J'ai peur pour les civils pris dans les violences à Damas, parmi lesquels
les nombreux réfugiés irakiens vivant là-bas"
, a indiqué M. Guterres. "Nous
appelons les Nations unies à intervenir de manière urgente et à coopérer avec
les autorités syriennes pour protéger les Irakiens et les aider à retourner en
Irak"
, a déclaré Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki dans un
communiqué. Selon le gouvernement irakien, entre 100.000 et 200.000 Irakiens se
trouvent en Syrie

Parmi les exilés, des
membres de l'armée syrienne continuent à faire défection au régime de Bachar
al-Assad. Trois généraux syriens ont traversé la frontière pour se réfugier en
Turquie depuis jeudi soir, ce qui porte à 24 le nombre de généraux syriens qui
ont fait défection au cours de la crise actuelle. La Turquie abrite par ailleurs plus de 43.000 réfugiés
hébergés dans des camps proches de la frontière. Des forces rebelles composées
de déserteurs syriens se trouvent également dans ces camps.

Les pays voisins de la Syrie voient affluer les réfugiés  
Les explications de Claude Guibal