Deux membres des Pussy Riot en fuite

par Marion Bernard lundi 27 août 2012 10:50

Deux jeunes femmes de ce groupe contestataire russe auraient fui le pays, alors que trois autres de ses membres viennent tout juste d'être condamnées à deux ans de travaux dans les camps pour un happening "anti-Poutine". Le compte Twitter des Pussy Riot affirme qu'elles cherchent à rassembler, à l'étranger, de nouvelles forces d'opposition féminines.

Le procès de ce groupe féministe et contestataire a connu,
le 17 août dernier, un retentissement planétaire : trois de ces membres, Nadejda
Tolokonnikova, 22 ans, Ekaterina Samoutsevitch, 30 ans, et Maria Alekhina, 24
ans, ont été condamnées à deux ans de travaux dans les camps, accusées de " hooliganisme" et "incitation à la haine religieuse". Une sentence sans appel pour
une prière punk "anti-Poutine", entonnée dans la cathédrale du
Christ Saint-Sauveur de Moscou en février dernier.

Cette fois, le compte twitter de ce groupe d'opposition prend
le relais : deux autres de ses membres, qui avaient également participé à
ce "happening punk", auraient finalement réussi à fuir la Russie, sans révéler leur position actuelle.

Le 20 août, la police avait bien annoncé être à la recherche
de ces deux autres jeunes femmes, qui seraient donc désormais à l'abri de
poursuites, et qui s'occuperaient à trouver de nouvelles recrues en vue d'autres
actions à mener.

Le même compte twitter du groupe ne manque pas de rappeler
qu'une douzaine d'activistes des Pussy Riot résistent encore sur le territoire
russe.

Le groupe a reçu le soutien planétaire de nombreuses
personnalités
, de Yoko Ono à Madonna en passant par Sting ou Paul Mc Cartney.