Des négociations de paix en vue entre les Farc et Bogota

par Antoine Krempf mardi 4 septembre 2012 21:46, mis à jour le mercredi 5 septembre 2012 à 00h02
Le président colombien Juan Manuel Santos confirme le début des négociations dans un discours à la nation.
Reuters

Le président colombien Juan Manuel Santos et le chef des Farc confirment l'ouverture de négociations de paix ce mardi soir. Les pourparlers se dérouleront à partir d'octobre prochain en Norvège. C'est la quatrième tentative de dialogue en 48 ans de conflit. France Info a recueilli la réaction d'Ingrid Bétancourt, retenue plus de six années par les FARC.

"Il s'agit d'un chemin difficile, sans doute très
difficile, mais d'un chemin que nous devons explorer"
. Dans son discours à la nation, le président colombien Juan Manuel Santos confirme l'ouverture de négociations de paix en octobre prochain à Oslo et à Cuba. Peut-être la fin d'un demi-siècle de conflit, salué par l'ex-détenue des FARC, Ingrid Bétancourt.

La réaction d'Ingrid Betancourt, détenue 6 ans et demi par les Farc

Un début de dialogue confirmé par le dirigeant des Farc, Rodrigo Londoño, alias "Timochenko", qui y voit le début du "chemin de construction d'une paix stable et
durable pour la Colombie"
.

4e tentative de dialogue depuis 1964

Reste que cette nouvelle tentative de dialogue, la 4e en 48 ans de combats, démarre sur des bases frileuses. L'accord préliminaire ne comporte pas pour le
moment de cessez-le-feu ni de sauf-conduit pour les rebelles, comme lors des
dernières tentatives de discussions en 2002.

Un dialogue salué à travers le monde

Quoi qu'il en soit, ce début de dialogue est salué par de nombreuses capitales dans le monde. Oslo assure que "la Norvège fera tout son possible pour continuer à
assister les parties dans les temps à venir"
. De son côté, Barack Obama salue l'annonce du président colombien qui "a démontré son ferme engagement dans la recherche d'une paix durable et d'une vie meilleure pour tous les Colombiens".