Cameroun : l'inquiétude des expatriés français

par Rédaction de France Info vendredi 22 février 2013 15:57
Les expatriés de Vinci ont été rapatriés à Douala
Maxppp

REPORTAGE | Au lendemain d'une journée pleine d'incertitude sur le sort des sept Français enlevés au Cameroun, les recherches se poursuivent. Les otages seraient au Nigeria, " séparés en deux groupes " selon François Hollande. Pour rejoindre le Nigeria, les ravisseurs ont traversé des zones marécageuses. Des zones dangereuses que beaucoup d'expatriés français ont décidé de quitter depuis une semaine.

Après une journée pleine d'incertitudes sur le sort des sept français enlevés au Cameroun : annonce de leur libération
par le gouvernement camerounais, puis démenti de Paris, les recherches se poursuivent
au Nigeria, où les ravisseurs seraient passés. François Hollande a indiqué jeudi que les otages étaient sans doute
"retenus en deux groupes".

Toutes ces informations sur l'enlèvement
sont suivies de très près par les expatriés français qui vivent au Cameroun.
Ils scrutent leurs smartphones pour être informés en temps réel. Cécilia Arbona,
envoyée spéciale de France Info au Cameroun, a rencontré des cadres de Vinci. L'un
deux explique son "soulagement", puis la "stupeur"
lorsque la libération des otages a été démentie par Paris.

Pour l'instant, le groupe Vinci a décidé de rapatrier ses expatriés qui
travaillent au nord du Cameroun vers la ville de Douala.

Le reportage de Cécilia Arbona auprès d'expatriés français au Cameroun  

© IDÉ