aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Les antennes de Radio France et la distribution du Figaro perturbées par des mouvements sociaux

le Vendredi 21 Septembre 2012 à 08:44 mis à jour à 12:00
Par Gilles Halais

Les antennes de Radio France et la distribution du Figaro perturbées par des mouvements sociaux © Radio France - Christophe Abramowitz

Mouvement de grève de certains personnels techniques à Radio France, débrayages des ouvriers du livre dans les imprimeries du Figaro : les antennes de France Info et France Inter sont perturbées ce vendredi et le Figaro n'a pas été imprimé.

À Radio France, un mouvement de grève a été lancé par certaines organisations syndicales pour protester contre des réductions d'effectifs techniques dans le réseau France Bleu : un demi-poste supprimé à France Bleu Lorraine, un poste à France Bleu Berry.
Les syndicats dénoncent la "dégration des conditions de travail", la direction évoque des "redéploiements internes".

Principales perturbation : France Inter n'était pas en mesure d'offrir son 7/9 à ses auditeurs ce matin, et l'antenne de France Info était impactée à la mi-journée avec la neutralisation d'une tranche d'information sur trois.

Imprimeries bloquées au Figaro

Le quotidien est absent des kiosque ce vendredi matin à la suite de débrayages dans ses imprimeries de Tremblay et Gallargues, la direction a finalement décidé de ne pas sortir la version papier. Du coup, le Figaro est consultable gratuitement en ligne.

Le mouvement de grève est lié au conflit chez Presstalis (ex-NMPP). Les ouvriers du libre de Presstalis n'ont pas empêché la sortie des autres quotidiens : ils ont ciblé le Figaro car Marc Feuillée, son directeur général, est président du Syndicat de la Presse Quotidienne Nationale, et donc un acteur influent des réformes en cours dans la distribution des journaux en France, secteur en pleine crise. 

Par Gilles Halais
7
Vos réactions sur cette info
Avatar de lantonien
Lors des jours de grêve je suggère que france info ferme son antenne . Ce matin-même entre 6h30 et 9h tout et son contraire a été dit sur 3 sujets essentiels de l'information nationale . A croire que ce sont les meilleurs qui sont en grêve. je suis un fidèle de cette radio, et malheureusement je constate que celà se reproduit lors de chaque arrêt de travail des salariés . Merci par avance .
Avatar de lantonien
Lors des jours de grêve je suggère que france info ferme son antenne . Ce matin-même entre 6h30 et 9h tout et son contraire a été dit sur 3 sujets essentiels de l'information nationale . A croire que ce sont les meilleurs qui sont en grêve. je suis un fidèle de cette radio, et malheureusement je constate que celà se reproduit lors de chaque arrêt de travail des salariés . Merci par avance .
Avatar de anonyme
Deuxième mobilisation des technicien-nes d'antenne à Radio France. La droite qui était encore majoritaire avant les 6 mai et 17 juin, y est RESPONSABLE. Tenez bon, encore 8h20min à tenir avant que le "délégué au dialogue social" n'intervienne.
Avatar de anonyme
L'espace syndical ne représente-il pas la surface permanente de la "grève", cet espace que le travail au noir réinvente. Il faut donc réinventer la place de Grève. il faut donc réinventer le temps d'attente devant le portail de l'usine. Pendant ce temps, les patrons ne peuvent rien faire de leur entreprise, il faut qu'ils fassent partie de la grève pour redistribuer les responsabilités. Le regard doit s'inverser ... au moins temporairement.
aller directement au contenu