aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

"Crimes et châtiments", une revue dédiée aux faits divers

le Mercredi 1 Février 2012 à 18:55
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 3.4 (5 votes)

Une nouvelle revue est apparue il y a quelques jours dans les librairies. "Crimes et châtiment" souhaite parler "de manière élégante" et "sans sensationnalisme" des faits divers.

La référence est claire : le titre s'inspire du célèbre roman de Dostoïevski. Comme son nom l'indique, cette revue trimestrielle est consacrée au crime, aux délits, aux voyous, en un mot aux faits divers. Des magazines, des émissions consacrées au faits divers, il y en a déjà énormément, mais tous s'appuient trop sur le sensationnel, estime Franck Hériot, le créateur de la revue : "Le fait divers a une image vulgaire, grossière et je voulais sortir de ça. Parler de la société, comprendre comment un homme ou une femme peut commettre un délit. Le fait divers est une matière noble."

Une matière noble ? On peut ne pas être d'accord. En tout cas, c'est vrai qu'il n'y a dans cette revue ni titres chocs, ni photos trash. On y trouve au contraire des sujets traités en profondeur : une analyse sur les femmes de braqueurs, un article sur le crime dans la littérature, un reportage en immersion au Raid... C'est plutôt intéressant, même si on est pas un passionné des questions judiciaires ou des faits divers.

Sur la forme aussi, Crimes et châtiments joue la carte de la sobriété : grand format, dessins, papier glacé... Plus proche finalement du livre que du magazine, la revue est d'ailleurs vendue en librairie, comme le sont "XXI" ou "Feuilleton". La revue coûte tout de même 15 euros, mais elle contient aucune publicité.

aller directement au contenu